Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Equiper son sac d’urgence prompt secours.

Equiper son sac d’urgence prompt secours.

Le sac d'intervention pour les pompiers ou les secouristes

sac-oxygenotherapie-dimatex-decal-9623_400

Les secouristes, pompiers et ambulanciers ont besoin d'avoir sous la main leur matériel de 1ers secours.

La majorité de leurs interventions nécéssitent d'avoir à leur disposition ce qui est nécéssaire à la prise en charge des victimes. Il ne faut pas pour autant avoir une ambulance dans l'ambulance. 

Le poids d'un sac complet varie entre 30 et 35kgs.

Quelle stratégie pour un sac de secours d’urgence ?

Le sac d’intervention a plusieurs noms. Maxi-secours, sac médical, sac prompt secours…

Sa mission est double :

-      Transporter le matériel de secours.

-      Faciliter votre prise en charge.

C’est un outil.

Comme tous les outils, il est important d’apprendre à s’en servir. Utiliser un sac d’intervention c’est participer à son élaboration et aux entrainements pour apprendre à son servir.

Il existe plusieurs types de sacs.

Le sac « trauma-bag » :

sac-intervention-trauma-9629_120_02

Le sac à Oxygène :

 sac-oxygenotherapie-dimatex-totem-9218_120_02

Le sac de secours de petit ou grand volume :

 

sac-intervention-dimatex-reflex-9629_120_03sac-intervention-dimatex-legend-9630_120_03

Le sac prompt secours :

sac-intervention-dimatex-doppler-9631_120_02sac-oxygenotherapie-dimatex-decal-9623_120_05

C’est un sac qui combine l’oxygénothérapie, les 1ers secours et les 1ers soins.

Un sac de secours c’est un système. Une organisation.

Dès sa sortie, on doit pouvoir avoir sous la main le matériel de 1ere urgence :

-      Gants.

-      Masques de protection.

-      Lunette de protection.

-      Masque de bouche à bouche ou insufflateur.

-      Ciseaux.

-      Garrot.

-      Pansements compressifs.

A l’intérieur, on trouvera le matériel de 2nde attention :

-      Matériel de traumatologie (attelle, cryothérapie, bandages cohésifs, collier cervical…).

-      Matériel de soins (compresses, bandes, pansements, antiseptiques, sparadraps…).

-      Matériel de bilan (lecteur de glycémie, lampe à pupille, oxymètre, tensiomètre, stéthoscope, thermomètre…).

-      Matériel accessoire (tire-tique, ciseaux, pince à mords plats pour les échardes…).

Si votre sac de secours est médical, on y trouvera en plus :

-      Un lot de perfusion.

-      Un lot d’intubation.

-      Un lot de médicaments.

Des lots spécifiques peuvent également se trouver dans le sac :

-      Lot d’accident d’exposition au sang ou liquides biologiques.

-      Lot accouchement.

-      Lot section de membre.

-      Lot de protection.

Reconnaissance par couleur

 Pour faciliter votre action, vous pouvez mettre en place une reconnaissance visuelle par couleur.

Jaune pour les médicaments.

Vert pour la pansementerie.

Rouge pour la perfusion ou l’hémorragie / détresse vitale.

Bleu pour l’oxygénothérapie.

Très apprécié les cartes de contenu (1 par poche) ou le plan d’organisation plastifié permettant de s’y retrouver très facilement.

Le matériel doit être conditionné en lot ou kit. C’est plus simple pour la vérification et l’utilisation. La date de péremption la plus proche doit être visible. Ces kits sont scellés afin de simplifier les procédures de vérifications.

Précautions

Ne pas modifier le rangement des sacs sans accord de l’autorité ni mise à jour de la formation.

Ne pas « bourrer » les sacs.

Préférer un dispositif 2 sacs (1ers secours d’un côté et oxygénothérapie de l’autre) au sac unique qui peut atteindre 35kgs.

ATTENTION aux fermetures à glissière et au déchirement des emballages.

Formation.

 Une formation de quelques heures combinées à une simulation de prise en charge permettra de bien appréhender votre sac.

Ce qui sera un plus pour vos co-équipiers c’est de compléter la formation d’une information geste et posture.

Lever un sac ça s’apprend.

Travailler avec les cuisses, porter les sacs sur le dos avec les 2 bretelles et stocker votre sac à hauteur de dos.

La pratique actuelle d’avoir son sac au sol et devoir le « balancer » sur le dos et sur une seule épaule peut provoquer un accident du dos et vous rendre indisponible pendant plusieurs semaines. Si cela se produit durant votre service, il s’agira forcément d’un accident de travail.

Maintenant de moi à vous, rien de tel que quelques heures en tête à tête avec son matériel pour le maitriser.

Et une fois que vous saurez où il est rangé, il ne restera plus que savoir comment s’en servir.

James IACINO

Infirmier conseil

 

Suivez toute l’actualité des secours sur la page Facebook d’YLEA, votre partenaire prévention.



Auteur .

vous propose : Equiper son sac d’urgence prompt secours.
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée