Chat Chat Rappel Rappel Laissez-nous un message Rappel
4.7
/5

Hygiène, Désinfection et Protection

Bons plans Voir tous les bons plans de la catégorie

Évitez le risque de contamination !

Achetez votre matériel d'hygiène et vos désinfectants de qualité CE directement auprès d'un fabricant basé en France, avec une livraison rapide sous 24/48 heures pour la plupart de nos produits !
Profitez dès maintenant de notre large gamme de masques de protection respiratoire, tels que nos masques chirurgicaux 3 plis, masques FFP2 et masques transparents, tous fabriqués en France !




Dans cette rubrique, vous trouverez également du gel hydroalcoolique, des solutions désinfectantes et antiseptiques, des boîtes de gants en vinyle, latex et nitrile, ainsi que du matériel de protection et de la literie. Nous proposons des centaines de références adaptées au corps médical et aux secouristes !


Que ce soit pour les combinaisons de protection, les draps de transfert, les draps housses, les couvertures de survie, les lunettes de protection, les gants de soins, les gels hydroalcooliques, les masques chirurgicaux, les surchaussures, les charlottes de protection, nous avons tout le nécessaire pour garantir l'hygiène de votre environnement, de vos patients et assurer votre propre sécurité.


Lutter contre la transmission des germes et les contaminations croisées est essentiel pour préserver la santé des intervenants. Utilisez nos moyens de protection à usage unique pour une hygiène optimale.


En complément, nous mettons à votre disposition des vidéos pédagogiques sur l'hygiène corporelle, l'hygiène du matériel et la protection selon les normes du PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1).



Quelles sont les précautions pour éviter les infections croisées ?


Pour éviter les infections croisées, qui sont la transmission d'agents infectieux d'une personne à une autre ou d'un environnement à une personne, il est important de prendre les précautions appropriées. Voici quelques mesures clés pour prévenir les infections croisées :


Hygiène des mains : Lavez-vous les mains régulièrement avec de l'eau et du savon pendant au moins 20 secondes, en insistant sur les paumes, le dos des mains, entre les doigts et sous les ongles. Utilisez également un désinfectant pour les mains à base d'alcool (avec une concentration d'au moins 60 %) lorsque l'accès à l'eau et au savon est limité.


Port de gants : Portez des gants appropriés lorsqu'il y a un risque de contact avec du sang, des fluides corporels, des surfaces potentiellement contaminées ou des équipements médicaux. Veillez à changer les gants entre chaque patient et à les jeter correctement après utilisation.


Utilisation d'équipement de protection individuelle (EPI) : Selon le type de soins prodigués, vous pouvez avoir besoin de porter d'autres équipements de protection tels que des masques, des lunettes de protection, des blouses ou des tabliers. Assurez-vous de bien comprendre comment utiliser, enlever et éliminer correctement l'EPI pour éviter la contamination.


Nettoyage et désinfection : Maintenez un environnement propre en nettoyant et en désinfectant régulièrement les surfaces, les équipements et les objets fréquemment touchés. Utilisez des produits de nettoyage appropriés et suivez les procédures recommandées par les autorités sanitaires.


Isolement des patients infectieux : Identifiez et isolez les patients infectieux ou porteurs d'agents pathogènes transmissibles pour limiter la propagation des infections. Suivez les protocoles d'isolement appropriés, tels que l'isolement par contact, gouttelettes ou aérien, en fonction de la nature de l'infection.


Gestion appropriée des déchets : Éliminez correctement les déchets médicaux et les matériaux potentiellement infectieux conformément aux directives de gestion des déchets biomédicaux. Utilisez des conteneurs réservés à cet effet et assurez-vous qu'ils sont correctement scellés et éliminés conformément aux réglementations locales.


Vaccinations : Assurez-vous d'être à jour avec vos vaccinations, en particulier celles recommandées pour les professionnels de la santé. Les vaccinations appropriées peuvent vous protéger ainsi que vos patients contre certaines infections.


Sensibilisation et formation : Sensibilisez-vous et informez-vous sur les pratiques d'hygiène et les mesures de prévention des infections croisées. Suivez des formations régulières sur les protocoles de prévention des infections et tenez-vous au courant des recommandations actualisées.


En suivant ces précautions et en adoptant une approche proactive en matière de prévention des infections, vous pouvez contribuer à réduire le risque d'infections croisées dans les environnements de soins de santé et au sein de la communauté en général.


Pourquoi mettre en place les gestes barrières ?


La mise en place des gestes barrières est essentielle pour prévenir la propagation des infections, en particulier des maladies transmissibles telles que les infections virales, comme la grippe, la gastro-entérite ou le COVID-19. Voici les principales raisons de mettre en place les gestes barrières :


Réduction de la transmission directe : Les gestes barrières, tels que le port du masque facial, contribuent à réduire la transmission directe des gouttelettes respiratoires qui peuvent contenir des agents pathogènes. Les gouttelettes respiratoires sont libérées lorsque les personnes toussent, éternuent, parlent ou respirent, et elles peuvent infecter les personnes à proximité.


Prévention de la transmission indirecte : Les surfaces et les objets peuvent également être contaminés par des agents pathogènes. En se touchant le visage avec les mains contaminées, une personne peut introduire ces agents pathogènes dans son système respiratoire. En adoptant des gestes barrières tels que le lavage fréquent des mains et l'utilisation de désinfectants, on réduit le risque de transmission indirecte.


Protection personnelle : Les gestes barrières offrent une protection personnelle contre les infections. Le port du masque facial, par exemple, protège la bouche et le nez de la personne qui le porte, en réduisant les risques d'inhalation de gouttelettes contaminées. Le lavage des mains protège également la personne en éliminant les agents pathogènes qui pourraient être présents sur ses mains.


Protection des autres : Les gestes barrières sont également une mesure de protection envers les autres. Certaines personnes peuvent être plus vulnérables aux infections, comme les personnes âgées, les personnes immunodéprimées ou celles souffrant de problèmes de santé sous-jacents. En adoptant les gestes barrières, on contribue à réduire le risque d'infecter ces personnes vulnérables.


Prévention de la propagation communautaire : En mettant en place des gestes barrières au niveau individuel, on contribue à prévenir la propagation communautaire des infections. Lorsque chacun adopte ces mesures, la probabilité de transmission des infections diminue, protégeant ainsi l'ensemble de la communauté.


Complément aux autres mesures de prévention : Les gestes barrières sont souvent utilisés en complément d'autres mesures de prévention, telles que la distanciation physique, la ventilation adéquate des espaces intérieurs, la limitation des rassemblements, la vaccination, etc. Ensemble, ces mesures renforcent l'efficacité globale de la prévention des infections.


Il est important de noter que l'adoption des gestes barrières peut varier selon les recommandations spécifiques des autorités sanitaires locales et la situation épidémiologique.
Cependant, en général, la mise en place de ces gestes contribue à protéger notre santé individuelle et collective en réduisant la transmission des infections.



Les secouristes sont tenus de respecter des règles d'hygiène strictes pour prévenir la transmission des infections et protéger à la fois les victimes et eux-mêmes.



Voici quelques règles d'hygiène importantes pour les secouristes :


Hygiène des mains : Les secouristes doivent se laver les mains régulièrement avec de l'eau et du savon pendant au moins 20 secondes, en particulier avant et après avoir prodigué des soins à une victime. Si l'eau et le savon ne sont pas disponibles, un désinfectant pour les mains à base d'alcool (avec une concentration d'au moins 60 %) peut être utilisé.


Utilisation d'équipement de protection individuelle (EPI) : Les secouristes doivent porter les équipements de protection appropriés en fonction de la situation. Cela peut inclure des gants, des masques faciaux, des lunettes de protection, des blouses ou des tabliers, en fonction du risque d'exposition à des fluides corporels ou à des agents pathogènes.


Gestion des déchets : Les secouristes doivent éliminer correctement les déchets médicaux et les matériaux potentiellement infectieux. Les objets tranchants, les seringues ou tout autre matériel utilisé doivent être placés dans des conteneurs réservés à cet effet, conformément aux protocoles de gestion des déchets biomédicaux.


Désinfection du matériel : Les secouristes doivent désinfecter régulièrement leur matériel médical et leurs instruments, tels que les ciseaux, les pinces ou les tensiomètres, en suivant les protocoles appropriés. Cela permet de prévenir la contamination croisée entre les victimes et de maintenir un environnement de soins sûr.


Prévention des contacts directs : Les secouristes doivent éviter tout contact direct avec des plaies ouvertes, des lésions cutanées ou d'autres fluides corporels sans utiliser d'équipement de protection approprié, tels que des gants. Cela réduit le risque de transmission d'agents pathogènes.


Vaccinations à jour : Les secouristes doivent s'assurer que leurs vaccinations sont à jour, en particulier celles recommandées pour les professionnels de la santé. Les vaccins tels que le tétanos, l'hépatite B et la grippe peuvent être essentiels pour se protéger et prévenir la transmission de certaines maladies.


Nettoyage et désinfection des mains après les interventions : Après avoir prodigué des soins à une victime, les secouristes doivent se laver soigneusement les mains ou utiliser un désinfectant pour les mains. Cela aide à éliminer les agents pathogènes qui pourraient avoir été transférés pendant l'intervention.


Auto-évaluation de l'état de santé : Les secouristes doivent être attentifs à leur propre état de santé et s'abstenir de prodiguer des soins s'ils présentent des symptômes d'infection. Il est important de protéger les victimes et les collègues en évitant tout risque de transmission.


Ces règles d'hygiène sont essentielles pour garantir la sécurité et la protection des secouristes et des personnes auxquelles ils portent secours.
Elles doivent être respectées en tout temps lors des interventions afin de minimiser les risques de transmission des infections.