Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Variant Delta & Delta Plus en France : Vers un Reconfinement ?

Variant Delta & Delta Plus en France : Vers un Reconfinement ?

Partagez

Le variant Delta et le variant Delta Plus

Nous vous présentions dans notre dernier article ce variant de Sars-CoV-2 venu d’Inde et plus précisément de la région de Nagpur. Il a été détecté pour la 1ère fois en octobre 2020. Ce nouveau variant est la somme de 15 mutations spécifiques par rapport au virus original. Aujourd’hui ce variant est présent dans 104 pays. Même si le variant Anglais reste en pôle position du nombre de patients contaminés, si on devait hiérarchiser la violence des variants par rapport à leur degré de contagiosité, ce variant Delta prendrait aujourd’hui la 1ère place. Il est 40% à 60% plus contagieux que la variant Anglais. En France, le ministère de la Santé estime à plus de 20% la part du variant Indien dans les nouveaux cas détectés. Et ce chiffre est en augmentation. Selon les autorités, il devrait représenter 80 à 90% des contaminations d’ici fin août.  C’est la raison pour laquelle le variant Delta a été jugé « préoccupant » par les autorités sanitaires. L’inquiétude est d’autant plus légitime que dans des pays comme Israël ou l’Angleterre, cette prolifération du virus touche de plus en plus de monde avec un impact sur plus de 90% des nouveaux infectés. Cette situation, si elle se confirme, pourrait mettre à mal l’ensemble des dispositions de retour à la normale. Le variant Delta n’est pas forcément plus dangereux en soi pour les personnes saines, même si le risque d’hospitalisation est légèrement plus élevé, il est surtout beaucoup plus contagieux pour les adultes et les enfants. Il pourrait donc s’avérer plus grave pour des patients ayant des facteurs de comorbidités.

Fin juin les autorités Indiennes ont annoncé avoir détecté une nouvelle variation dans ce variant Indien qu’ils ont nommé « Delta plus » renforçant l’idée d’une contagiosité accrue. Cette variation présenterait des caractéristiques permettant d’affirmer une liaison plus solide aux récepteurs des cellules pulmonaires et un risque de réponse affaiblie des anticorps spécifiques. Ces résultats sont surveillés de très près car ils pourraient induire, mais cela n’a pas encore été confirmé, un risque de moindre efficacité des vaccins et plus grave pour les patients présentant des problèmes respiratoires.

Concernant les mesures de protection contre le Sars-Cov-2 et ses variants, les règles ne changent pas. Le respect des gestes barrières, le dépistage avec isolement en cas de positivité et la vaccination à grande échelle restent les armes de prévention contre la contamination par les infections. Ces mesures sont donc utiles pour lutter contre la contamination par le COVID et le variant Delta. L’Agence Européenne des Médicaments avait annoncé début juillet l’efficacité des solutions injectées sur ce variant galopant. Les conseils scientifiques s’accordent à dire qu’il faudrait que plus de 80% de la population soit vaccinées pour prévenir l’infection par une immunité collective.

Malgré la levée de la majorité des restrictions aussi bien en France qu’à l’étranger, il est de bonne mesure de rester vigilant concernant la diffusion du virus et d’appliquer de sa propre initiative les gestes connus pour limiter les risques. Le port du masque et la distanciation sociale restent même dans les zones où ces mesures ont été suspendues, des gestes d’autoprotection efficaces et utiles !