Livraison 24H
Page d'accueil Ylea accueil / Comment bien prendre sa tension artérielle ?
Comment bien prendre sa tension artérielle ?

Comment bien prendre sa tension artérielle ?

Partagez

Comment bien prendre sa tension artérielle ?

A quoi correspond la tension artérielle ?

Il s’agit de la pression sanguine exercée sur la paroi des artères.

Pourquoi doit-on mesurer sa tension artérielle ?

Il peut s’agir d’une surveillance que vous faite de votre propre initiative ou sur prescription à la demande d’un médecin. Elle peut également être mesurée par les services de secours lorsqu’ils réalisent le bilan hémodynamique de votre état de santé.

Comment avoir une mesure de qualité ?

Lorsque vous mesurez votre tension artérielle, respectez la règle des 3

- 1 mesure toutes les 2 minutes à répété 3 fois.

- Mesurez votre tension le matin au réveil et le soir avant le couché.

- Répétez ces groupes de mesures au moins 3 jours d’affilés.

- Mesurez la tension aux 2 bras ou avant-bras selon le modèle d’appareils que vous utilisez.

Lors de votre mesure, veillez à :

- Être confortablement installé sur une chaise.

- Rester au calme au moins 5 minutes avant la prise de mesure.

- Ne pas mettre le brassard du tensiomètre sur une épaisseur de vêtement mais bien à même la peau.

- Mettre le brassard dans le sens indiqué.

- Appuyer sur le bouton ON et laisser agir l’appareil.

- Ne pas bouger et ne vous contractez pas.

Comment lire le résultat de votre appareil de mesure ?

3 chiffres apparaissent sur l’écran de votre tensiomètre :

- Sur le côté, la fréquence cardiaque exprimée en nombre de pulsations par minute.

- En haut, la tension artérielle supérieure ou systolique (contraction des ventricules pour expédier le sang dans les artères) exprimée en millimètre de mercure (mmHg).

- En bas, la tension artérielle inférieure ou diastolique (les oreillettes se relâchent et se remplissent de sang) exprimée en millimètre de mercure (mmHg).

L’utilisateur peut lire la tension artérielle par exemple de 130/70mmHg avec une fréquence cardiaque à 80 pulsations par minute.

Que faire de ces informations ?

L’utilisateur consignera ces résultats de mesures sur un document ou carnet qu’il présentera au médecin lors du bilan clinique ou à l’issue de la surveillance.

Quels sont les bons chiffres de résultat ?

Il y a des normes. La tension artérielle est en général entre 8 de diastolique et et 16 de systolique. Soit 16 de maxima (systolique) et 8 de minima (diastolique). Mais plus que des normes, il est important de définir avec le médecin votre tension artérielle idéale. A chaque personne, sa tension. Au-delà de 16 de systolique, c’est de l’hypertension et en dessous de 8 de systolique, c’est de l’hypotension.

Dois-je prendre ma tension au moment du malaise ?

Le cerveau a besoin d’oxygène et de sucre pour vivre et fonctionner. Lorsqu’il manque de l’un ou de l’autre, il met l’organisme en alerte. Il a besoin du sang pour l’alimenter. En cas de chute de la tension sanguine, le cœur n’est plus en mesure de lui apporter ses nutriments surtout si vous êtes debout. Il se produit dans ce cas d’exemple un malaise. La perte de connaissance est un moyen pour le cerveau de tenter de récupérer du sang afin d’assurer sa survie. Il est important de prendre la tension pour savoir si le malaise va pouvoir passer facilement (en s’allongeant par exemple) ou si ce malaise est plus grave et nécessitant une assistance médicale.

Pour tout bilan de malaise, il est important de mesurer la pression artérielle aux 2 bras, la fréquence cardiaque et dans la mesure du possible la glycémie.

Tensiomètre automatique de bras ou de poignet ?

La mesure au bras sur l’artère humérale est plus précise que la mesure de la tension sur l’artère radiale (poignet) mais le tensiomètre de poignet est plus compact et donc plus facile à emmener partout dans vos déplacements professionnels ou de loisir.