Chat Chat Rappel Rappel Laissez-nous un message Rappel
4.7
/5

Comment monter un scénario pédagogique ?

Comment monter un scénario pédagogique ?


Établissez la fiche de préparation en lien avec le type de formation et le module évalué.


Plusieurs rubriques doivent être créées :


- Localisation et adresse du scénario.


- Les conditions de réalisation de la simulation.


- Les consignes à transmettre à la victime simulée, aux témoins et aux intervenants.


- Les moyens prévus.


- La répartition des stagiaires. Il faudra s'assurer que l'ensemble des stagiaires sera évalué en qualité de leader de scénario sur un cas ou un autre.


- Le maquillage nécessaire.


- Le matériel à mettre à disposition des stagiaires.


- Le conducteur des étapes à valider par les stagiaires.


- Les critères d’arrêt de la simulation.



Cette fiche permet de garantir la cohérence de l’évaluation mais aussi d’établir un cadre sécuritaire à la formation. La responsabilité de l’équipe pédagogique serait engagée en cas d’accident. Il est important que tous les aspects de la mise en œuvre de la situation soit évalués pour éliminer tous les risques. La pédagogie ne se fait que lorsqu’elle est sécurisée. S’il est facile de sécuriser le matériel ou d’utiliser du matériel sécurisé, il est en revanche plus compliqué de sécuriser l’environnement des mises en situation.


Concernant la victime simulée, il faut être très précis concernant son profil. Il est créé de toutes pièces. La personne assurant ce plastron va devenir acteur pendant le temps de la mise en scène. On doit indiquer les circonstances ayant conduit à sa situation ayant entrainé l’appel des secours, son état, les lésions, les signes et les plaintes exprimées. Comme dans un bilan classique de victime réelle, le bilan doit être complet et peut reprendre la chronologie XABCDE et son SAMPLER. Il faudra demander à la victime simulée de rester au plus proche de la fiche préparatoire pour ne pas dévier de la simulation et risquer un hors sujet qui pourrait perdre ou mettre dans l’erreur le stagiaire.


Afin d’obtenir une évaluation de qualité, la fiche de préparation doit prévoir un cadre strict mais aussi la possibilité de variantes acceptables. Les opérateurs peuvent très bien appliquer une stratégie différente de l’action prévue mais validant les points clés de la prise en charge.


Les évaluateurs seront également sensibilisés à suivre cette fiche de préparation. Si la fiche prévoit une évolution de l’état du plastron dans un temps donné, il faut que cela intervienne comme c’est prévu. Si une aggravation est prévue en l'absence des gestes attendus, elle doit avoir lieu. Les évaluateurs vont suivre la prise en charge et recadrer les stagiaires au fur et à mesure. Lors de la simulation, les gestes doivent être réels. C’est l’encadrement qui agira directement sur les actions pour les stopper ou les limiter. Si l’équipe prend une pression artérielle à 12/8 mais que le scénario prévoit 19/7, l’encadrement rectifiera la donnée et s’assurera qu’elle est correctement prise en compte.


Le scénario sera stoppé dans 4 cas :


- L’ensemble des points clés ont été validés.


- Le stagiaire met en danger réellement le plastron.


- Le stagiaire met en danger la victime dans la simulation.


- Le stagiaire se met en danger.



Pour toute votre partie maquillage et matériel de simulation, n’hésitez pas à consulter notre gamme de maquillages de secourisme et notre catalogue de matériel de sauvetage.