Rappel Rappel Laissez-nous un message Rappel
4.7
/5

Qu'est-ce qu'un AVC ? Causes, Symptômes et Prévention des Accidents Vasculaires Cérébraux

L’AVC : ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL



Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont parmi les urgences médicales les plus critiques. Mais qu'est-ce exactement qu'un AVC, et pourquoi est-il si important de bien le comprendre ? Que vous soyez un lecteur curieux ou une personne à risque, cet article vous guidera à travers les notions essentielles des AVC, leur prévention, et les mesures à prendre pour limiter les risques.


 


Qu’est-ce qu’un AVC ?


Un AVC survient lorsque le flux sanguin vers une partie du cerveau est interrompu ou réduit, privant ainsi les cellules cérébrales d'oxygène et de nutriments. Cela peut entraîner la mort des cellules en quelques minutes, provoquant des dommages potentiellement permanents ou fatals.


Les Types d’AVC :


AVC ischémique


L'AVC ischémique est le type le plus courant, représentant environ 87% des cas. Il se produit lorsque les artères du cerveau sont obstruées par des caillots sanguins ou des dépôts de graisse.



  • Causes de l'AVC ischémique : Les principales causes incluent l'athérosclérose (accumulation de plaque dans les artères), la formation de caillots sanguins et les maladies cardiaques.


AVC hémorragique


L'AVC hémorragique survient lorsque des vaisseaux sanguins se rompent, entraînant des saignements dans le cerveau.



  • Causes de l'AVC hémorragique : L'hypertension artérielle non contrôlée, les anomalies des vaisseaux sanguins, et l'utilisation excessive d'anticoagulants peuvent provoquer ce type d'AVC.


Comment reconnaitre un AVC ?



 


L’HAS (Haute Autorité de Santé) préconise l’utilisation du FAST.     



FAST est l’acronyme anglais pour Face, Arm, Speech et Time.


Il sert à repérer un AVC et permet de se poser les bonnes questions pour repérer un AVC chez quelqu’un, ne pas passer à côté et permettre ainsi une prise en charge efficiente et rapide.


F : face (visage) : le visage paraît inhabituel ? => Demander à la personne de sourire ;


A : arm (bras) : un des bras reste pendant ? => Demander à la personne de lever les deux bras ;


S : speech (parole) : la personne parle bizarrement ? => Demandez-lui de répéter une phrase simple ;


T : time (durée, dans le sens urgence) : si vous observez un de ces symptômes, appelez les secours immédiatement.


 


Causes des AVC :


Facteurs de risque


Les AVC peuvent survenir pour diverses raisons, mais certains facteurs augmentent significativement le risque, comme :



  • Hypertension : La

  • Diabète : Augmente le risque en endommageant les vaisseaux sanguins à long terme.

  • Cholestérol élevé : Contribue à la formation de plaques dans les artères.


Maladies associées


Certaines conditions médicales telles que la fibrillation auriculaire, les maladies cardiaques et les troubles de la coagulation sanguine sont également liées à un risque accru d'AVC.


Mythes et réalités sur les AVC :


Croyances populaires


Il existe de nombreux mythes sur les AVC, comme l'idée que seules les personnes âgées en sont affectées.


Informations vérifiées


En réalité, les AVC peuvent toucher n'importe qui, et une prise en charge rapide est cruciale pour améliorer les résultats.


Conclusion :


Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) constituent une menace sérieuse pour la santé, mais avec une meilleure compréhension de leurs causes, symptômes, et moyens de prévention, il est possible de réduire considérablement les risques. Les AVC, qu'ils soient ischémiques ou hémorragiques, nécessitent une intervention rapide pour minimiser les dommages et maximiser les chances de récupération. Adopter un mode de vie sain, surveiller les facteurs de risque modifiables comme l'hypertension et le diabète, et effectuer des contrôles médicaux réguliers sont des mesures essentielles pour prévenir un AVC. En cas de symptômes, agir vite en appelant les services d'urgence peut sauver des vies et limiter les séquelles. Il est crucial de se rappeler que l'information et la prévention sont nos meilleurs alliés dans la lutte contre les AVC. Soyez vigilant, prenez soin de votre santé, et sensibilisez vos proches à l'importance de ces mesures pour vivre mieux et plus longtemps.



1. Quels sont les premiers signes d'un AVC ?


Les premiers signes d'un AVC incluent une faiblesse soudaine, surtout d'un côté du corps, des troubles de la parole, et des problèmes de vision.


2. Comment puis-je réduire mon risque d'AVC ?


Vous pouvez réduire votre risque d'AVC en adoptant un mode de vie sain, en contrôlant votre pression artérielle, votre cholestérol, et en évitant le tabac et l'alcool excessif.


3. L'AVC peut-il être traité à la maison ?


Non, un AVC est une urgence médicale qui nécessite une prise en charge immédiate à l'hôpital pour minimiser les dommages et améliorer les chances de récupération.


4. Quelle est la différence entre un AVC ischémique et un AVC hémorragique ?


Un AVC ischémique est causé par un caillot qui bloque le flux sanguin vers le cerveau, tandis qu'un AVC hémorragique résulte d'un vaisseau sanguin qui se rompt, provoquant des saignements dans le cerveau.


5. Les AVC ne touchent-ils que les personnes âgées ?


Non, les AVC peuvent toucher des personnes de tout âge, bien que le risque augmente avec l'âge et certains facteurs de risque comme les antécédents familiaux et les maladies cardiaques.