Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Le pictogramme extincteur.

Le pictogramme extincteur.

Utilité du pictogramme extincteur

signaletique-extincteurs-8731_120_02

Le  pictogramme extincteur permet, non seulement de signaler l’emplacement de l’extincteur répondant à l’article R 4227-33 du code du travail et pour les ERP, à l’article MS39 du règlement de sécurité , mais aussi de distinguer l’ agent extincteur contenu dans l’ appareil et les classes de feux qu’il peut combattre.

Quels sont les agents extincteurs

-          l’eau : elle est la plus économique. Elle peut éteindre les feux de solides avec braises, dits « classes A » ; Elle est conductrice du courant en jet bâton.

-          l’eau pulvérisée avec additif contient un agent formant un film flottant  permettant la diminution de la tension superficielle de l’eau. Cette solution est efficace sur les feux de solides comme les bois, les tissus, les papiers (classe de feu A). Elle éteint également les feux de liquides et solides liquéfiables (Classe de feu B)  et pour les appareils certifiés, les feux de friteuses (classe de feu F). Elle est utilisable sur des appareils électriques en dessous de 1000 volts.

-          les poudres : On distingue principalement trois sortes de poudres.

Les poudres BC sont adaptées aux feux des liquides et des gaz (classes B et C). Elles contiennent 85 à 95 % de bicarbonate de sodium ou de bicarbonate de potassium. On y ajoute des compléments antiagglomérants (stéarate, mica etc.).  

La poudre polyvalente est conçue pour les feux de solides, liquides et gaz, c'est-à-dire les feux de classes A, B et C. Elle renferme environ 95 % de phosphate ou sulfate d’ammonium . Aussi, on y adjoint des compléments antiagglomérants  (mica, stéarate, etc.) .

Les poudres D sont réservées pour les feux de métaux (classe D). Certaines sont composées de chlorure de sodium, poudre de verre mélangée à du chlorure de potassium, graphite lamellaire, etc.)  Elles éteignent par étouffement le feu de métal en formant à sa surface une croute épaisse l’isolant de l’air ambiant.

-   La mousse : C’est une solution d’eau avec un émulseur (qui peut être en plus à formation de film flottant, ou pas), dans laquelle on incorpore de l’air sous la forme de bulles, à l’aide d’une lance spéciale à effet venturi .Elle est efficace sur les feux de solides (classe A) , liquides (classe B), et les feux d’auxiliaire de cuisson à l’huile (classe F). Elle est conductrice du courant si elle est projetée en jet bâton.

 

panneau-extincteur-co2-8733_120

- Le dioxyde de carbone : Appelé également CO2, gaz carbonique ou neige carbonique. Pendant sa mise en œuvre, il agit par étouffement. Il diminue extrêmement le taux d’oxygène dans le milieu environnant. Il est adapté aux classes de feux B . L’agent d’extinction est liquéfié dans l’extincteur, par sa mise sous pression à 55 bars pour 15° Celsius,. Une partie devient solide lors de sa projection et forme des petits flocons de neige carbonique dont la température est de -78,5° Celsius. Il est adapté aux feux d’appareils électriques car c’est la matière plastique (solide liquéfiable de classe B) qui brûle dans ce cas, et le co2 n’est pas conducteur du courant et ne salit pas.

- Les hydrocarbures halogénés : Ce sont des gaz dont les molécules comportent des halogènes comme le fluor, le chlore, ou le brome qui remplacent dans leur molécule d’hydrocarbure, les atomes d’hydrogène . Appelés « Halons » en anglais , ils éteignent efficacement les feux des classes B . L’agent extincteur agit par inhibition chimique en s’associant prioritairement (par rapport au combustible) avec l’oxygène de l’air, bloquant ainsi la réaction chimique de feu.

Les hydrocarbures halogénés ne sont plus employés en Europe depuis 1992, car leur lente décomposition permettait qu’ils atteignent en altitude la couche d’ozone protégeant la terre de rayons ultraviolets nocifs du soleil et la détruise.

Aujourd’hui, il existe de nouveaux  hydrocarbures partiellement  halogénés, qui comportent généralement encore dans leurs molécules des atomes d’hydrogène combinés à des halogènes. Cela permet aux molécules de se transformer rapidement dans l’atmosphère, empêchant ainsi qu’elles atteignent la couche d’ozone pour la détruire. On les utilise principalement en installation d’extinction automatique fixe d’ambiance ou là, ils neutralisent en cas de feu, l’atmosphère comburante d’un local et présentent aussi une action refroidissante.

Fixé généralement en hauteur au-dessus de l’extincteur, le pictogramme positionne de loin et différencie chaque appareil.

Grâce à ce panneau, l’utilisateur situe de loin le lieu où se trouve l’extincteur, et est informé de l’agent extincteur et des classes de feux qu’il peut combattre.

Modèles de pictogrammes pour extincteurs

On distingue plusieurs modèles de pictogrammes pour extincteur. Chacun est caractérisé par les couleurs et les classes de feux que l’extincteur peut combattre :

Voici les plus courants :

-          le pictogramme rouge et  bleu pour l’eau   feux de classe A 

-          le pictogramme rouge et bleu pour l’eau avec additif feux de classes A et B

-          le pictogramme rouge et bleu pour l’eau avec additif feux de classes A, B, et F

-          le pictogramme rouge et blanc  pour le Co2  feux de classe B 

-          le pictogramme rouge et jaune pour la poudre BC   feux de classes B et C 

-          le pictogramme rouge et jaune pour la poudre ABC feux de classes  A, B, C 

 

panneau-extincteur-8732_120_02

Alain P.

Professeur de lycée des métiers de la sécurité.

Suivez toute l’actualité des secours sur la page Facebook d’YLEA, votre partenaire prévention.

 



Auteur .

vous propose : Le pictogramme extincteur à eau poudre ou CO2.
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée