Livraison 24H
Page d'accueil Ylea accueil / Point sur le variant sud africain OMICRON en France

Point sur le variant sud africain OMICRON en France

Partagez

Le variant qui gagne du terrain : L’Omicron B.1.1.529

L’OMS a classé comme « préoccupant » le dernier né des variants COVID venu d’Afrique australe. Si le variant Delta présentait 2 mutations, l’Omicron en présente plus d’une trentaine. Le risque de contamination est donc beaucoup plus élevé et plus rapide. Le variant est déjà présent en Europe : Grande-Bretagne, Allemagne, République Tchèque, Italie, Belgique et Danemark.

Santé publique France a annoncé qu’aucun cas officiel n’avait été détecté sur le territoire national même si le risque qu’il soit quand même présent était tout de même élevé.

Il est trop tôt pour savoir si les vaccins actuels seront efficaces, l’agence britannique de sécurité sanitaire a précisé qu’une des protéines (spicule) est différente de celles utilisées pour la fabrication des vaccins actuels. Malgré cela, en France, plus de 3 millions de rendez-vous ont été pris pour la vaccination de rappel. De même si les autorités sanitaires ont mis en évidence le risque de progression plus important et plus rapide, les données actuelles ne permettent pas d’avoir suffisamment de recul concernant son effet sur la gravité des signes et la morbidité.

Hormis de confirmer à nouveau l’importance des moyens de protection et des gestes barrières (port du masque et utilisation de gel hydroalcoolique, distanciation..), la France a restreint les arrivées de voyageurs de plusieurs pays dont l’Afrique. En complément, le ministre de la Santé a annoncé l’obligation pour tous les cas contacts de s’isoler qu’ils soient vaccinés ou non. Pour rappel depuis juin seuls les non-vaccinés étaient soumis à l’isolement en cas de contact confirmé.