Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Se protéger du risque d'infection croisée

Se protéger du risque d'infection croisée

La situation COVID.

Source : Le monde.

Le virus est toujours là. Nous sommes très loin d’en avoir fini. Sera-t-il la nouvelle épidémie annuelle au même titre que d’autres pathologies virales ?

L’actualité est riche sur la question. Les mesures de protection sont rappelées en permanence. Le port du masque, le lavage des mains, la distanciation sociale sont des éléments clés du dispositif de prévention. Ce sont aussi des bénéfices pour la santé à venir. Celle de la grippe, de la gastro entérite et d’autres virus et bactéries transmises de manière aéro (l’air) ou manu (les mains) portées. Cette hygiène est importante mais elle ne fera pas bonne figure si elle n’est pas accompagnée d’une hygiène de l’environnement. Ne pas jeter les masques au sol, utiliser les poubelles, éliminer les déchets dans des contenants adaptés.

C’est avant tout des règles de bonne hygiène qu’il faut apprendre à respecter.

Dans le réseau de la santé, les règles communes s’appliquent. La nécessité de soins empêche bien souvent la distanciation sociale. L’application des règles est donc redoublée. C’est une véritable stratégie, un plan de bataille, une guerre contre l’invisible.

3 axes sont indispensables pour réussir :

  • La logistique.
  • La communication.
  • La mise en œuvre des consignes.
  • La logistique : C’est ce qui permet de vivre la crise. C’est la capacité d’organisation pour assurer la disponibilité permanente du consommable et de l’équipement. Celui-ci doit être en nombre et de qualité. Il nécessite d’avoir des sources d’approvisionnement en nombre et des garanties sur leurs capacités à fournir. C’est aussi s’assurer que les produits fournis répondent aux normes et certifications recherchées.
  • La communication : Montante et descendante. Diffuser l’information. Tenir informé les équipes mais aussi la direction. Ce qui va et ne va pas. Proposer et réagir. Adapter les processus établis au terrain nouveau.
  • La mise en œuvre : C’est l’application de la stratégie avec cette capacité d’analyse et de retour d’expériences. Ce n’est pas dans ce moment-là qu’on joue à « l’apprentie sorcier ».

Bref, un travail d’équipe.

La prévention COVID dans les soins et le secourisme.

Que ce soit dans les établissements de santé, dans les associations de secourisme, chez les transporteurs sanitaires ou dans les services de secours, la règle est simple : La continuité de service. Le contrôle des disponibilités et la prévention contre la contamination.

3 grandes familles :

  • Les stagiaires des formations sanitaires, sociales et du secourisme : Ils sont invités à ne pas se présenter en cas de symptômes sur les lieux de formation et de stages. Ils doivent appliquer les règles d’hygiène et de distanciation sociale. Ils doivent se doter de leur propre matériel ou utiliser du matériel à usage unique. La désinfection des lieux et de l’équipement sont systématiques.
  • Les patients et victimes : Le port de masque est obligatoire. L’utilisation pour les patients en détresse de barrières filtrantes combinant masques, filtre anti bactérien et anti viraux et matériel à usage unique sont recommandés pour limiter au maximum tous risques d’aérosolisation.
  • Les intervenants : Sont imposés des règles strictes d’utilisation selon les profils des patients à prendre en charge. Des protocoles d’équipements sont à appliquer. On évitera toutes techniques pouvant générer des aérosols et toute attitude nécessitant d’être trop prêt de la personne soignée. Les techniques de secourisme et de gestes d’urgence ont été également aménagés concernant les victimes inconscientes ou en arrêt cardiaque. Rapprochez-vous de vos CESU ou équipe pédagogique pour connaitre les dernières recommandations.

Les erreurs à éviter

  • Penser que ce n’est rien. Si le COVID est une pathologie virale. Ce n’est donc pas rien et il faut s’en méfier pour soi et pour ses proches, surtout s’ils sont fragiles. Mais pour autant, il faut s’en méfier comme on se méfiera de la grippe ou d’autres maladies virales, bactériennes transmissibles.
  • Ne pas se laisser gagner par la peur. La peur provoque des conduites dangereuses et irrationnelles.
  • Ne pas rester logique et propre. Cela conduirait à développer la contamination du COVID mais aussi d’autres maladies avec le risque de voir ré apparaitre des infections éteintes.

Pour rappel, voici vos 2 meilleurs alliés :

                                                                                

James IACINO

Infirmier conseil

 

Suivez toute l’actualité des secours sur la page Facebook d’YLEA, votre partenaire prévention.



Auteur .

vous propose : Se protéger du risque d'infection croisée
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée