Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Quelles sont les différentes alarmes incendie ?

Quelles sont les différentes alarmes incendie ?

Les équipements d’alarme incendie normalisés

  • Alarme de type 1 : c’est l’équipement d’alarme le plus complet. Il est constitué de :  Un Equipement de Contrôle et de Signalisation (ECS) qui gère l’installation, des détecteurs automatiques d’incendie, des déclencheurs manuels d’alarme incendie, des indicateurs d’actions au-dessus des portes des locaux concernés et des diffuseurs sonores voire lumineux d’alarme. Cet équipement permet la gestion de l’alarme restreinte au service de sécurité, et de l’alarme générale. Il équipe les systèmes de sécurité incendie de catégorie A .

Si cet équipement d’alarme est installé seul, l’ Unité de Gestion des Alarmes (module électronique de temporisation et de déclenchement sonore ) est intégrée  à l’Equipement de Contrôle et de Signalisation , et permet la gestion de l’alarme générale et de l’alarme restreinte

S’il est installé dans le cadre d’un Système de sécurité de catégorie A, l’ Unité de Gestion de l’Alarme est intégrée dans le Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie.

 

  • Alarme de type 2a : L’équipement d’alarme se compose d’une Unité de Gestion des Alarmes incluse dans le Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie qui gère l’alarme générale et l’alarme restreinte , de déclencheurs manuels, et de diffuseurs sonores voire lumineux qui sont alimentés par le centralisateur et sa source centrale de sécurité. . Il équipe le système de sécurité incendie de catégorie B.

 

  • Alarme de type 2b : L’ équipement d’alarme est doté de Blocs Autonomes d’Alarme Sonore, voire lumineuse (ayant chacun leur batterie électrique) et d’un boitier principal de commande assurant la gestion des boucles (câblage électrique d’alimentation) de déclencheurs manuels et la gestion de l’alarme restreinte et générale. Il équipe le Système de Sécurité Incendie de catégorie C .

 

  • Alarme de type 3 : L’équipement d’alarme est doté d’un ou de plusieurs Blocs Autonomes d’Alarme Sonore alimenté(s) par secteur qui sont connectés entre eux et des déclencheurs manuels. L’action sur un déclencheur manuel  entraine tous les diffuseurs sonores. Il équipe les systèmes de sécurité incendie de catégorie D de certains ERP en fonction de leur type et catégorie.

 

  • Alarme de type 4 : l’équipement d’alarme est constitué soit d’un diffuseur sonore autonome fonctionnant par pile et d’un déclencheur manuel, soit d’ une simple cloche, corne ou sifflet.  Il équipe les systèmes de sécurité incendie de catégorie E de certains ERP en fonction de leur type et catégorie et les ERP et ERT qui n’ont pas d’obligation de SSI.

 

Remarques importantes :

Il faut savoir que ces équipements d’alarme peuvent :

  • Faire partie d’un Système de Sécurité Incendie normalisé (SSI) et imposé par la réglementation (ERP, IGH, etc.) en fonction des types et catégories .

 

  • Être installés seuls dans le cadre de la réglementation du code du travail (ERT),  voire des petits ERP de 5è catégorie, qui n’auront pas forcément d’obligation de SSI comme une petite boutique de vente par exemple.

 

  • Compléter une installation existante comme dans certains hypermarchés ou l’on a rajouté un équipement d’alarme de type 1 comprenant de la détection automatique d’incendie, pour compléter un système de sécurité incendie de catégorie C qui n’avait que des déclencheurs manuels .

 

  • Être complétés par chaque fabricant (dans la mesure où il respecte le minimum de la norme) pour des raisons d’argumentations commerciales, afin d’offrir des possibilités complémentaires aux clients sur le principe « « qui peut le plus peut le moins ». C’est le cas par exemple de certains équipements d’alarme proposés de type 4, qui sont perfectionnés au point de ressembler fortement à des types 3…

 

  • Autre exemple : Pour les petites installations de système de sécurité incendie de catégorie A, certains fabricants mettent dans le même boitier en matière plastique , l’équipement de contrôle et de signalisation et le centralisateur de mise en sécurité incendie, qui sont pourtant 2 appareils bien distincts. Cela leur permet de réduire les coûts de production, mais crée des confusions dans la tête des utilisateurs et des candidats aux qualifications SSIAP….

 

Et les installateurs qui sont des électriciens, mais pas des spécialistes de la terminologie de sécurité incendie, barbarisent le tout en « centrale d’alarme », ce qui fait perdre le sens des choses, car un morceau du système d’alarme est physiquement dans cette « centrale d’alarme », mais  réellement dans le CMSI ou dans l’ECS ? Alors comment peut-on si l’on emploie ce barbarisme faire comprendre la technique aux agents SSIAP …. ?Résultat = confusion = incendie de Notre Dame de  Paris, car l’agent n’a plus la vison technique des éléments et il cafouille ….etc.

 

  • L’installation d’un SSI doit faire l’objet d’une étude et d’un contrôle avant mise en service, par un coordinateur SSI, spécialiste de ces installations, pour les ERP du premier groupe (catégorie 1 à 4) et 2è groupe avec locaux à sommeil, qui vérifiera la conformité et le fonctionnement du SSI dressant procès-verbal de réception, et qui sera indépendant de l’installateur et du fournisseur.

Alain P.

Professeur en sécurité et incendie.



Auteur .

vous propose : Quelles sont les différentes alarmes incendie
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée