Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / La recharge des extincteurs à pression auxiliaire

La recharge des extincteurs à pression auxiliaire

LA RECHARGE DES EXTINCTEURS A PRESSION AUXILIAIRE (mise sous pression au moment de l’emploi)

  • S’assurer qu’il n’y a plus de pression dans l’appareil, en actionnant la poignée de la lance, et vérifier l’état apparent de la tête et du corps (toute trace de coup, grosse corrosion, bosse, ou fissure, dans le corps de l’appareil ou sur sa tête entraîne impérativement la réforme de l’extincteur. Tout tuyau ou lance abimé doit être changé contre un modèle identique).

 

  • Desserrer partiellement les écrous, ou la bague filetée, qui tiennent la tête de l’appareil, et la faire bouger afin d’éliminer toute pression résiduelle. Cette opération est nécessaire, car la lance pourrait être bouchée par des résidus, ou un bouchon de poudre (si l’extincteur a été vidé partiellement), et la pression résiduelle ne pas avoir été éliminée par ouverture du robinet de lance . En conséquence, la tête de l’appareil non purgé, lors de son démontage, pourrait sauter en l’air sans prévenir, risquant de blesser l’opérateur.

 

  • Dévisser totalement les écrous, ou la bague écrou filetée, et séparer la tête du corps de l’extincteur.

 

  • Vidanger totalement le corps (réservoir) de l’appareil, et s’assurer qu’il n’y a pas de corrosion interne importante sur la tôle (cloque de peinture, caillot de rouille, etc. ). Dans le cas contraire, réformer l’appareil.

 

  • S’assurer qu’il n’y a plus d’agent extincteur dans la lance, le tuyau flexible, le tube plongeur, et les nettoyer à l’air comprimé (C’est impératif pour les appareils à poudre). Dévisser le sparklet vide (cartouche de gaz).

 

  • Vérifier le tuyau flexible (il doit être sans craquelure), le bon fonctionnement du mécanisme de percussion et le robinet de la lance, les lubrifier,  repousser le percuteur en position d’attente,  goupiller et plomber le levier de mise en pression.

 

  • Remettre un sparklet plein, en vérifiant impérativement sa contenance en gaz, qui doit être rigoureusement identique à la prescription du constructeur pour éviter l’éclatement d’une partie de l’appareil. (ce « sparklet », sera serré en respectant le couple de serrage donné par le fabricant de l’extincteur, et avec un petit peu de graisse sur son filetage) . Sur certains appareils à eau + additif, ou à mousse, on rajoutera une cartouche d’additif, conforme au modèle du fabricant.

 

  • Remplir le corps (réservoir), en respectant rigoureusement la nature et la quantité de la charge indiqués sur l’appareil (dans le cas contraire, l’extincteur pourrait éclater).

 

  • Vérifier le joint de liaison « tête-réservoir », le changer si nécessaire, et repositionner la tête de l’extincteur sur le réservoir.(dans le cas d’un extincteur à poudre, il faudra détasser celle-ci, en retournant le corps de l’appareil obturé par un bouchon de caoutchouc ou un chiffon, pour ensuite pouvoir repositionner la tête)

 

  • Resserrer les écrous (ou la bague écrou) en les ayant graissés, au préalable. Attention, le serrage de ceux-ci ne sera pas trop important  et effectué en l’alternant  progressivement d’un écrou à l’autre, pour ne pas déformer le joint, ni abimer la tête. Il faut utiliser une clef dynamométrique, réglée sur le couple de serrage communiqué par le fabricant.

 

  • Essuyer l’appareil pour qu’il soit propre, et renseigner l’étiquette sur l’extincteur, et le registre de sécurité.

  

Remarques :

 

Les appareils à pression ne tolèrent pas  l’à-peu-près. Un extincteur 6 litres à eau, va se retrouver en 3 secondes, avec une pression générale répartie sur sa surface interne de plus de 20 tonnes.

 

Ces opérations ne peuvent être faites que par un technicien formé, possédant les outils adaptés, et reconnu compétent par son employeur.

 

Il existe des formations privées et un diplôme d’état , le CAP d’agent vérificateur d’appareils extincteurs. ( un vérificateur d’extincteur doit aussi savoir le recharger ).

 

Tout extincteur à pression auxiliaire, qui a été mis sous pression, doit être rechargé, même si l’agent extincteur n’a pas été émis .

 

Le rechargement soigneux demande du temps, (au moins 15 minutes voire plus par appareil).

 

Alain P.

Professeur lycée des métiers de la sécurité



Auteur .

vous propose : La recharge des extincteurs à pression auxiliaire
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée