Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Le robinet Incendie Armé

Le robinet Incendie Armé

Le Robinet d’Incendie Armé

Définition

Il s’agit d’un robinet, donc d’un dispositif qui permet de contrôler la sortie d’un fluide (l’eau), d’un circuit de tuyauterie d’alimentation.

Il est armé, c’est-à-dire équipé d’un tuyau semi-rigide, un dévidoir, une lance, et alimenté en eau sous pression, pour combattre un début d’incendie.

C’est un moyen de première intervention au même titre que les extincteurs, qui est beaucoup plus puissant et a une autonomie beaucoup plus longue.

Fonctionnement

  • Ouvrir le robinet à fond
  • Tirer la lance et le tuyau jusqu’au point d’attaque du feu
  • Ouvrir le robinet de lance, et attaquer le feu

Eléments techniques

Le RIA est normalisé, (normes européennes) en 3 diamètres nominaux intérieurs du tuyau  : DN 19 mm (ajutage de lance = jet de 6 mm), DN 25 mm (ajutage de 8 mm), DN 33 mm ( ajutage de 12 mm), et 2 longueurs de tuyau (20 ou 30 mètres).

Ces 3 diamètres différents ayant un débit proportionnel à leur dimension, s’implantent en fonction de la charge calorifique de leur lieu d’installation (calcul de la quantité de chaleur susceptible d’être dégagée par les matériaux d’un local en feu).

La lance fixée à l’extrémité du tuyau du RIA, est équipée d’un diffuseur permettant le jet bâton, ou le jet diffusé (grosse pulvérisation).

La pression dynamique (quand l’eau coule) minimum à la lance doit être au moins de 2,5 bars.

Exemple d’alimentation correcte (débit et pression) d’un RIA

- D.N 19 =     1,8 m3 à l’heure (30 l/mn) sous 3 bars à la lance

- D.N  25=     3,3 m3 à l’heure (55 l/mn) sous 3,5 bars à la lance

- D.N  33=     7,2 m3 à l’heure (120 l/mn) sous 4,5 bars à la lance

 

Implantation des R.I.A

D’une façon générale :

Chaque point de la surface du bâtiment doit pouvoir être atteint  par 2 jets de lance au moins. (il existe des cas ou 1 seul jet de lance est accepté. Hôpital de 1ère catégorie par exemple).

Les R.I.A doivent être signalés, l’axe du dévidoir étant situé entre 1,20 et 1,80 mètre du sol.

Les RIA sont inspectés visuellement chaque jour , et vérifiés au minimum une fois par an par un technicien compétent ou un organisme de contrôle ( à renseigner sur le registre de sécurité).

Des dispositions particulières sont demandées par les règlements de sécurité des Etablissements Recevant du Public et des Immeubles de Grande Hauteur.

Alimentation en eau :

Soit le réseau de ville, si l’alimentation simultanée en eau de 2 RIA minimum est sous 2,5 bars dynamiques  à la lance du plus défavorisé (la plus loin de l’alimentation initiale du réseau RIA, ou la plus haute du bâtiment) .

Soit une source d’eau (réservoir) , avec un surpresseur (pompe et régulateur de pression) permettant l’alimentation des RIA .

Remarques

Les RIA classiques délivrent de l’eau pure, donc sont prévus pour les feux de combustibles solides (Classe A). Ils présentent toutefois en jet diffusé, une capacité d’extinction des feux de solides liquéfiables de type matières plastiques.

Le jet diffusé est à utiliser dès que possible (Sa portée est moindre que celle du jet bâton, mais sa capacité d’extinction supérieure par son refroidissement plus efficace.)

Les RIA peuvent être facilement testés par les  équipiers de première intervention incendie une fois par semestre au moins. Il suffit d’arroser la pelouse par une fenêtre pendant 5 minutes. Cela nettoie la tuyauterie, et entraine les personnes à s’en servir.

Attention au courant électrique. Le jet bâton ou l’écoulement d’eau sont conducteurs. L’idéal est de couper le courant avant l’arrosage. Attention aux éventuelles lignes aériennes électriques présentes, y compris à l’extérieur des bâtiments.

Il existe des RIA spéciaux (DMA DHT) qui font un jet d’eau pulvérisée pour attaquer les feux d’installations  électriques sous tension jusqu’à 50 000 volts. Ils ne seront manipulés que par des équipes spécialement formées et entrainées.

Il existe des RIA qui produisent de la mousse, ou de l’eau avec additif pour l’attaque des feux de liquides. On les nomme PIA (Poste incendie Additivé).

De par sa longueur de tuyau limitée ( 20 ou 30 mètres), et son implantation proche du risque, le tuyau sur dévidoir se déroule facilement. Comme le tuyau est semi-rigide on ne déroule que la longueur nécessaire à l’attaque du feu.

Le RIA étant souvent implanté près d’une sortie, le tuyau peut servir de « ligne guide » pour retrouver le chemin d’évacuation, si on se retrouve brusquement sans visibilité.

La différence entre un robinet et une vanne ( appareil identique mais installé à un endroit différent) réside dans le fait que la vanne permet le contrôle de la circulation d’un fluide en cours de circuit de tuyau.

Le robinet, lui, permet le contrôle de la sortie d’un fluide du circuit de tuyau.

Alain P.

Professeur lycée des métiers de la sécurité



Auteur .

vous propose : Le robinet Incendie Armé
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée