Livraison 24H
Page d'accueil Ylea accueil / Le tensiomètre manuel

Le tensiomètre manuel

Pour parfaire vos connaissances concernant les tensiomètres, n'hésitez pas à lire notre article sur la tension artérielle et sa mesure.

Un tensiomètre est composé de 3 parties :

 

- Le brassard

- Le câble

- La poire de pression ou manomètre.

 

Afin d'obtenir un résultat précis, la taille du brassard doit être adaptée à la taille du bras.

Il existe des tensiomètres pour nouveau-né, bébé, enfant, adulte, adulte fort.

 

Comment prendre la pression artérielle ?

 

- Allongez ou asseyez le patient et patientez 10-15 minutes pour une mesure de qualité. La tension doit se prendre à hauteur de coeur.

 

- Placez le brassard autour du bras du patient

 

- Fermez le brassard à l'aide des passants ou de l'auto-agrippant

 

- Prenez la poire manuelle et gonflez le manomètre jusqu'à ce que l'aiguille atteigne 16-18mmHg

 

- Placez le stéthoscope sur l'artère humérale du bras et placez la lyre composée du ressort de lyre et des tubes auriculaires au niveau des oreilles. Placez ensuite les embouts dans les oreilles.

NOTA : Quand vous regardez les embouts auriculaires par le dessus, cela forme une flèche ou un sens. Placez les embouts dans le sens ou la flèche en direction du nez (vers l'avant). 

 

- Evacuez à l'aide de la poire l'air présent dans le ballon de pression. Cette manoeuvre doit se faire tout doucement.

 

Résultat escompté :

 

- La pression artérielle équivaut lorsque vous dégonflez le ballon du tensiomètre au moment où vous entendrez le 1er son de pression (bruit de Korotkoff) et jusqu'à la disparition de ce bruit.

 

- Entendre le 1er bruit correspond à la systole ou maxima.

 

- Lorsque vous n'entendez plus de bruit, c'est la diastole ou minima.

 

Une fois que vous avez un résultat, renouvelez l'opération sur le 2ème bras.

 

Risque de mauvais résultats :

 

- Si lorsque que vous gonflez le ballon de pression à 16-18mmHg, les bruits de Korotkoff sont déjà présents, continuez à gonfler le ballon jusqu'à 20-22mmHg et renouvelez l'opération. Le fait de devoir monter vers une pression haute est un signe d'alerte d'une poussé hypertensive.

 

- Si l'environnement est bruyant, vous risquez de ne pas entendre les bruits.

 

- Si le brassard n'est pas adapté à la circonférence du bras, le résultat va être faussé.

 

- Si vous n'avez pas de stéthoscope ou que vous ne pouvez pas l'utiliser, réalisez l'opération en identifiant au préalable le pouls radial. Gonflez le brassard selon les mêmes recommandations que ci-dessus. Contrôlez le pouls radial qui doit être absent et commencez à vider l'air. Lorsque vous sentirez à nouveau le pouls radial, vous aurez la systolique (maxima). Avec cette technique, vous ne pourrez pas obtenir de systolique.

 

Autres utilisations :

 

- Vous pouvez utilisez un tensiomètre comme garrot.

 

- Vous pouvez également utiliser ce brassard à tension pour réaliser une manchette à pression pour perfusion lorsque vous ne pouvez pas utiliser la gravité.

 

 

James IACINO

Infirmier conseil



Auteur .

vous propose : Le Tensiomètre Manuel
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée