Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Le variant Mu en France

Le variant Mu en France

Partagez

07/09/2021

Le B.1.621. ou variant Mu est la nouvelle source d’inquiétude « à suivre » de  l’OMS pour cette lignée venue de Colombie et responsable de près de 60% des décès enregistrés là- bas. Il y a quelques mois en Colombie, on enregistrait 700 décès par jour liés à ce variant. Ce variant a été détecté pour la 1ère fois en janvier 2021. Depuis son apparition il a été détecté dans d’autres pays d’Amérique du Sud comme l’Equateur et en Europe. Il a été détecté de manière forte à sporadique dans environ 39 pays du monde. Il est actuellement peu présent en France.

Ce variant présente plusieurs mutations dont 3 ayant attirés l’œil des experts de la Santé.

Mu est particulièrement virulent et en constante augmentation même si la prévalence de ce variant reste inférieur à 0.1% par rapport aux autres variants.

Les symptômes sont les mêmes que la majorité des autres variants comme le Delta. Les contaminés présentant des maux de tête, de la température, de la toux, le nez qui coule, la perte d’odorat et le mal à la gorge.

Il n’est pas le seul variant à être sous surveillance : Les variant Eta (B.1.52), Kappa (B.1.617.1), Lambda (C.37) et Iota (B.1.526) sont aussi sous surveillance et suivis avec l’espoir qu’ils ne deviennent pas préoccupants comme les variants Alpha (Britannique - 193 pays), Beta (Sud-Africain – 141 pays), Delta (Indien – 170 pays) ou Gamma (Brésilien – 91 pays).

L’OMS a choisi récemment de ne plus stigmatiser les pays d’origine des variants et de les nommer selon l’ordre de l’alphabet Grec.

Efficacité vaccinale

Il est selon l’OMS le 5ème variant d’intérêt proche du variant Beta (Afrique) déjà observé et dont le risque de résistance aux vaccins (échappement / fuite immunitaire) pourrait poser un problème. Selon les dernières données chiffrées de l’OMS, l’efficacité vaccinale avec l’ARN messager pourrait semble t’il être la même qu’avec le variant Delta soit une couverture proche des 77%.

Est-il plus dangereux ?

Santé Publique France précisait il y a peu que le variant Mu restait sous surveillance mais qu’ils ne disposaient pas suffisamment de données pour établir avec plus de précision sa dangerosité. Ils précisaient que selon les études en leur possession, le variant Mu ne disposait pas de caractéristiques avantageuses ou plus transmissibles que le variant Delta.

Néanmoins en aout dernier, 7 résidents vaccinés d’une maison de retraite Belge étaient décédés en moins de 2 semaines d’une contamination à ce virus.

Santé Publique France se veut rassurant sur l’émergence de ce variant au regard de sa faible prévalence mais rappelle aussi que la prévention et les mesures d’autoprotection comme les mesures d’hygiènes comme l’utilisation du gel hydroalcoolique et le port de masque chirurgical ou FFP2 restent quand même primordiaux dans l’arrêt ou le ralentissement des contaminations par les variants.