Livraison 24H

L'utilisation du défibrillateur.

                                                                                                        


Massez, défibriller, alerter ou Alertez, masser, défibriller. Agissez !



Les techniques modernes de défibrillation sont bien meilleures que les historiques jets d’eau glacés, eaux de vies ou sel d’ammoniac dans les narines. Un grand bouleversement qui a mis un demi-siècle pour arriver entre vos mains.


Un appareil testé dès 1956, utilisé par les médecins depuis 1962, ayant reçu l’aval du Comité d’Éthique et de l’Ordre National des Médecins en 1989 pour que des non-médecin comme les secouristes puissent y accéder avant de ne l’étendre à la population qu’en 2007. Pas facile pour le corps médical de laisser la défibrillation.


Des DAE partout.


Lieux et établissements privés ou publics, rues, ambulances, voiture de police.


 Il y en a partout même si pas suffisamment. Bientôt même peut être chez les patients à risques en complément des défibrillateurs implantables ou ceux chez qui il est trop risqué d’en implanter. Des jaunes, oranges, gris, vert, bleu, mais une seule législation pour ces appareils. Celle d’être un accessoire, un complément qui ne sauve pas de vie mais aide à en sauver.


Une chaine de survie qu’il faut mettre en route TOUT DE SUITE dès la découverte de la victime. Bien sur, le DSA ne sera pas le 1er geste à réaliser mais on va le mettre à porter de main, au cas où.


La priorité reste le massage cardiaque ininterrompu.



Une offre très large sur le marché. Un DAE (grande famille des défibrillateurs semi et entièrement automatisés) c’est un peu comme une imprimante, ce qui compte autant que la machine, ce sont ses périphériques (batterie, électrodes…), leurs facilités de se les fournir, et le prix de ces derniers.


La différence entre 2 défibrillateurs va se faire sur les petits plus du fabricant : site de suivi des appareils, pictogramme d’aide, guidage sonore, kit de 1ers secours présent, facilité d’usage de la machine … et sa marque qui pour certains motive le prix, pour d’autre gage de qualité et de suivi. Bien sur, bien choisir sa boutique d’achat est tout aussi important car en cas de problème, c’est vers eux qu’on se tourne.


En pratique :



« Bonjour, vous m’entendez, si vous m’entendez serrez moi la main » peut être une bonne formule d’introduction. Une bonne stimulation pour réveiller celui qui dort.


Bouge-t-il ?  Respire-t-il ? (Recherche de signe de vie)


Sont des questions à se poser avant de commencer à le déshabiller.


L’absence de conscience, d’un thorax qui ne se soulève pas, des mouvements respiratoires absents seront le GO :



  • Je masse, je masse, je masse,

  • Tu appelles le 112,

  • Il met en place le DSA,

  • Nous massons, nous massons, nous massons,

  • Vous ventilez (conformément aux recommandations COVID), vous choquez peut-être,

  • Ils arrivent (les secours) et prennent le relais*, ils (vous) sauvez la vie !


Pourquoi « Peut être choquer ! » ??


Le DSA est un outil dont l’unique mission est de défibriller une fibrillation.


La fibrillation, kesaco ?




C’est une activité électrique anarchique du cœur qui n’excite plus normalement vos oreillettes (pas de téléphone, suivez un petit peu, celles du cœur 😊) et ventricules. Et sans fibrillation, pas de défibrillation !!!! La machine vous dira donc « choc non conseillé », non pas qu’elle ne fonctionne pas, mais qu’elle ne trouve pas ce qu’elle est venue chercher. Pour autant la victime sera en arrêt cardiaque. Donc on masse !


On nous a également parlé maintenance et responsabilité.


 Maintenance oui (matériel médical à maintenance obligatoire de classe III), préventive passant annuellement par une société biomédicale spécialisée comme d’ailleurs la majorité de vos appareils médicales, mais pas de responsabilité particulière hormis concernant son bon maintien opérationnel. Cela pouvant être complété par une maintenance loco-locale par vos soins à travers un beau cahier ou classeur identifié MAINTENANCE DSA et sur lequel vous reporterez tous les mois par exemple selon ce qui est mis en place en interne l’état de l’appareil, qu’il clignote bien et que les électrodes et batterie ne sont pas à date dépassées.


Le cahier de maintenance.


 


Soyez membre du réseau des bons samaritains


Si vous possédez un DSA, n’oubliez pas de le renseigner sur l’application mobile Staying Alive afin que tous puissent être informés et pouvoir l’utiliser si besoin. « Stayin Alive » qui porte d’ailleurs bien son nom est également hormis être un tube interplanétaire des Bee Gees le morceau identifié comme celui collant le mieux au niveau tempo à la réanimation cardio pulmonaire car rythmé à 100/min comme pour la fréquence de massage à atteindre en 1 minutes pour maintenir une circulation sanguine optimum dans notre organisme. Un vrai défi à tel point il est épuisant de soutenir un tel rythme.


Pour devenir bon samaritain, soyez membre SAUV’Life. Engagez-vous que vous soyez titulaire d’une formation au secourisme ou non et portez secours. Les Assistants de Régulation Médicale du SAMU seront là pour vous guider !


Dans tous les cas, hormis appeler le 112, le plus important sera toujours je masse, tu masses, il masse, nous massons, vous massez, ils massent, et cela jusqu’à l’arrivée des secours.



Pour être efficace FORMEZ VOUS, INITIEZ-VOUS, DEVENEZ SST dans votre entreprise.


En tout cas ENGAGEZ VOUS pour la SURVIE.  REJOIGNEZ-NOUS**, IL A BESOIN DE VOUS.


En attendant, secourez bien.


*les secours professionnels


** devenez sauveteur PSC1, SST, secouriste associatif, pompier volontaire…


Références :


Obligation d’équipement en défibrillateur et maintenance : https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/article/les-defibrillateurs-automatises-externes-dae


Formation au secourisme :


Association agréées, unions départementales des pompiers, association de secourisme, établissements de santé, sociétés privées de formation.


Retrouvez nos vidéos de secourisme sur le lien https://www.ylea.eu/toutes-nos-videos-premiers-secours-ligne-e56.html


James IACINO


Infirmier conseil


 


Suivez toute l’actualité des secours sur la page Facebook d’YLEA, votre partenaire prévention.


 



Auteur .

vous propose : L'utilisation du défibrillateur.
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée