Livraison 24H
Page d'accueil Ylea accueil / Que faire en cas d’arrêt cardiaque ?

Que faire en cas d’arrêt cardiaque ?

Partagez

Que faire en cas d’arrêt cardiaque ?

Devant vous, une personne s’effondre. Le thorax ne se soulève plus. Que faire ?

Une personne s’effondre devant vous.

Après avoir vérifié que vous êtes en sécurité pour intervenir, portez secours.

 

Le thorax se soulève-t-il ?

 

- OUI ? Mettez la victime en position latérale de sécurité sur le côté et surveillez-la. Une victime qui respire peut vite arrêter de respirer ! La surveillance doit être permanente.

 

- NON ? Commencez immédiatement un massage cardiaque en vous plaçant à la verticale de son thorax. Bras tendus, coudes verrouillés, massez le thorax sans vous arrêter. Si vous voyez un défibrillateur en accès libre, prenez-le, allumez-le et suivez les consignes de l’appareil. Limiter au maximum les arrêts de massage cardiaque. Ne pas masser, tue !

 

L'absence de massage cardiaque et donc de circulation sanguine s'appelle aussi le "NO FLOW" et il faut qu'il soit le plus court possible voir inexistant.

Si le défibrillateur n’est pas disponible immédiatement, envoyez un témoin le chercher. Continuez à comprimer le thorax et suivre les consignes du défibrillateur jusqu’à l’arrivée des secours. 

Si vous savez faire des insufflations, ventillez la victime. Vous ferez une alternance de 30 massages et 2 insufflations chez l'adulte et 15 massages et 2 insufflations chez l'enfant.

Si vous ne souhaitez pas faire des insufflations ou que vous ne pouvez pas les réaliser, massez en continu.

Les secours devront être appelés au 112 dans les meilleurs délais dès la détection de l’arrêt cardiaque. 

N’oubliez pas qu’en situation d’urgence, le plus important est de passer à l’acte. Si vous ne savez pas faire, cela ne doit pas vous empêcher d’agir, les opérateurs du 112 vous guideront.

Le bouche-à-bouche doit être réalisé dans le cadre privé uniquement. En dehors de ce cadre, les insufflations donnent une chance de survie complémentaire à la victime mais doivent être réalisées en utilisant une protection faciale.

Devant un arrêt cardiaque chez l’enfant, il faut faire précéder le massage cardiaque par 5 insufflations car chez l’enfant l’arrêt cardiaque est souvent respiratoire contrairement à l’origine cardiaque de l’adulte.

Lorsque la réanimation cardiaque alterne massages et insufflations, celui-ci se fait sur un rythme de 30/2 chez l’adulte et 15/2 chez l’enfant. Le contrôle d’une éventuelle reprise de l’activité cardiaque spontanée doit être cherché toutes les 2 minutes par un contrôle de la présence de mouvements circulatoires ou d’un pouls carotidien. 

 

N’hésitez pas à regarder notre vidéo YLEA de formation sur l’arrêt cardiaque, le massage cardiaque et l’utilisation du défibrillateur.