Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Le Double Masque Recommandé par les Autorités Sanitaires Américaines

Le Double Masque Recommandé par les Autorités Sanitaires Américaines

Partagez

Filtration et herméticité : Les 2 points clés qui encouragent le port du double masque !

Comme nous l’évoquions dans notre article sur l’efficacité des masques de catégorie 1, les experts du Centre de Contrôle des Maladies (CDC) Américain ont publié des études confirmant les 2 points clés de la protection contre la contamination virale à savoir le niveau de filtration et la bonne utilisation du masque permettant de garantir d’une herméticité optimale. Selon eux porter un masque de manière inadaptée ou de mauvaise qualité ne protégerait qu’entre 42% et 44.3% du risque de contamination. Le port d’un masque chirurgical bien mis protégerait quant à lui contre près de 63% des particules. À la suite des simulations réalisées par le CDC et confirmant d’autres études récentes, le fait de doubler son masque permettrait d’obtenir un niveau de protection de 92.5%. Toujours selon les chercheurs et les études menées, le virus et ses variants continuent à être principalement transmis par des germes de tailles infimes et par voie aérienne. D’où l’intérêt pour les chercheurs de doubler les mesures de protections et les barrières filtrantes pour très fines particules.

Pour être efficace, les autorités scientifiques rappellent qu’en plus des 2 points clés cités précédemment, le port du masque doit être permanent et respecter les temps prescrits par les fabricants (4 heures pour un masque chirurgical et 8 heures pour un masque FFP2).

Pour cela un 3ème point clé de l’efficacité des masques a été identifié :  le confort. Un médecin Américain, le Dr Segal précise que sans confort le porteur n’hésitera pas à le retirer pour « mieux » respirer perdant ainsi toute la protection mise en place et la cohérence du dispositif de protection. L’AFNOR complète aussi l’analyse en précisant le risque majoré de manipulation hasardeuse de la partie filtrante du masque lors d’efforts ou de marches prolongées altérant le niveau de protection du ou des masques portés.

Selon la directrice du CDC, le port du masque type chirurgical ou FFP2 correctement utilisé a prouvé son incidence sur les contaminations et les décès dus au COVID-19. C’est pourquoi elle considère que doubler les mesures de protection aidera à réduire les contaminations et que ce n’est en aucun cas le moment de « renoncer au masque » en attendant peut-être bientôt un masque double filtration plus confortable.