Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Intervenir sur le feu à bord d'un bateau de plaisance

Intervenir sur le feu à bord d'un bateau de plaisance

Intervenir sur le à bord d'un bateau de plaisance.

I Feu sur le moteur hors-bord

  • Si le bateau avance encore au moment où le feu apparait, Barrez proue face au vent pour ne pas prendre de fumée et faciliter la portée du jet extincteur et arrêter le moteur.
  • Fermer l’alimentation en carburant, voire éloigner la nourrice si elle est mobile.
  • Eloigner les passagers au maximum du feu et leur demandant de préparer l’évacuation (Gilet de sauvetage, radeau de survie, engin flottant, annexe, radio VHF , téléphone portable, feux à main et fusées, vivres, etc.)
  • Attaquer le feu de moteur avec l’extincteur. Si on est vent arrière, il faudra se rapprocher du moteur de très près (Sinon le vent éloignera le jet extincteur du feu). Il n’est pas évident d’effectuer cette manœuvre dans ce cas.
  • En cas d’insuccès, si vous avez une couverture en tissu (de préférence anti-feu), couvrir le moteur hors-bord, et arroser abondamment la couverture et le tableau arrière du bateau avec un seau d’eau, voire une écope. Si l’essence n’arrive plus, le feu devrait s’étouffer assez vite voire s’éteindre faute de carburant.

N’abandonner le navire que si le feu devient incontrôlable

 

II Feu sur le moteur inbord

Si le moteur est à essence quelle que soit sa puissance, ou diesel à partir de 120 KW, il dispose d’un extincteur fixe à déclenchement manuel depuis le poste de pilotage (obligatoire).

  • Actionner l’extincteur fixe avec la commande disposée au poste de pilotage et fermer l’alimentation en carburant et si possible couper l’alimentation électrique.

1bis-  Dans les autres cas, (moteur inbord diesel sans extincteur fixe) ouvrir le petit volet prévu pour le jet de l’extincteur,  vider l’extincteur dans  le compartiment moteur et fermer l’alimentation de carburant et si possible l’alimentation électrique.

  • Eloigner les passagers au maximum du feu en leur demandant de préparer l’évacuation (Gilet de sauvetage, radeau de survie, engin flottant, annexe, radio VHF , téléphone portable, feux à main et fusées, vivres, etc.)
  • Vérifier si le moteur est bien éteint. ( La fumée se dissipe, et il n’y a plus de flamme).
  • Si le feu continue, vider un deuxième extincteur portatif dans le compartiment moteur, si vous en avez un.

N’abandonner le navire que si le feu devient incontrôlable.

 

III Feu dans l’habitacle

  • Faite sortir sur le pont toutes les personnes non indispensables en leur demandant de préparer l’évacuation (Gilet de sauvetage, radeau de survie, engin flottant, annexe, radio VHF , téléphone portable, feux à mains et fusées, vivres, etc.)
  • Si le feu démarre, l’ éteindre le avec une couverture.
  • Si la couverture ne suffit pas vider l’extincteur en vous tenant entre la sortie et le feu. (la fumée est toxique et le jet d’extincteur souvent à poudre est non toxique mais irrespirable)
  • Sortir , et ouvrir toute ouverture de cabine pour dissiper la fumée et le nuage d’agent extincteur.
  • S’il reste des braises ou des flammes, vous pouvez les noyer avec un seau d’eau, ou vider un deuxième extincteur, voire un troisième.

N’abandonner le navire que si le feu devient incontrôlable.

IV Après l’incendie

  • Le navire peut reprendre sa route  

Rallier le port le plus proche pour réparation et recharge des extincteurs.

  • Le navire n’est plus manœuvrant (plus de moteur ni de voile par exemple) mais vous êtes toujours à bord

Appel du C.R.O.S.S. sur canal 16 en VHF, ou par téléphone portable 196 (près des côtes)

 Message à formuler :

  • Pan Pan - Pan Pan - Pan Pan ici le bateau (type et nom de l’embarcation) à

répéter trois fois

  • Qui se signale pour feu à bord maitrisé, mais panne moteur (préciser s’il y a des blessés)
  • A la position (position GPS ou azimut/distance d’un point remarquable)
  • Nombre de personnes à bord
  • Ici le bateau (type et nom de l’embarcation) - Terminé.

 

  • Vous avez évacué le navire(incendie non maîtrisé)

Appel sur canal 16 en VHF ou par téléphone portable 196 (près des côtes)

Message à formuler :

  • Mayday – Mayday – Mayday ici le bateau (type et nom de l’embarcation) répéter trois fois
  • Qui se signale pour incendie à bord non maitrisé, nous avons évacué (précisez radeau de survie, annexe, etc.)
  • A la position (position GPS ou azimut/distance d’un point remarquable)
  • Nombre de personnes à bord
  • Ici le bateau (type et nom de l’embarcation)Terminé.

V Remarques :

  • Les extincteurs sont obligatoires à bord. Ils sont souvent à poudre polyvalente, mais la réglementation n’impose pas la poudre.

Elle impose un minimum de certification de l’extincteur sur les foyers types d’extinction, en fonction de la puissance du moteur, et pour l’habitacle. Par exemple une certification 34 B (feux de 22 litres de liquide inflammable) et 8A (feu de solide de 0,80 m de longueur et de 47 kg de bûchettes de pin).

Il existe aujourd’hui des extincteurs 2 litres à eau pulvérisée avec additif, certifiés 8A, 34B, et 25 F. Ils peuvent remplacer les appareils à poudre, mais attention l’hiver, si le bateau est au mouillage, ou remisé dans un endroit non chauffé, l’eau gèle ! Il faut alors retirer les extincteurs sous peine qu’ils se détériorent avec le gel.

L’eau avec additif peut être un bon compromis pour l’habitacle, car elle ne salit pratiquement pas, ne gêne pas la vision du feu, et est plus respirable….

La couverture « anti-feu » est préconisée par la réglementation pour le coin cuisine, et est une bonne solution propre pour éteindre un départ de feu à son début. Une couverture en tissu peut également dépanner.

Un seau avec un « bout » de 2 mètres pour puiser l’eau, permet d’éteindre un feu de solide, voire de compléter l’action de l’extincteur sur des braises résiduelles, ou de refroidir le moteur éteint pour éviter un redémarrage du feu.

Prévoir un sac ou un bidon étanche et flottant avec le matériel de secours (fusées, feux à main, VHF portable, balise de détresse, couverture de survie, trousse de secours, eau potable, barres vitaminées, lampes étanches etc.) près de la sortie de l’habitacle. Ce matériel complètera utilement le matériel du radeau de survie en cas d’abandon du navire.

Alain P.

Professeur lycée des métiers de la sécurité



Auteur .

vous propose : Intervenir sur le feu à bord d'un bateau de plaisance
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée