Chat Chat Rappel Rappel Laissez-nous un message Rappel
4.7
/5
L'oeil de l'expert - Ylea

Votre recherche l'oeil de l'expert

Retour
Partager

Il est urgent d'arrêter le saignement !

STOPPEZ L’HÉMORRAGIE J’appuie, j’allonge, j’alerte.

Le 21 mai de chaque année est la journée mondiale STOP THE BLEED

 

Il s’agit de la journée de sensibilisation à la prise en charge et à l’arrêt des hémorragies massives.

1ère cause de mortalité immédiate. Mais c’est une véritable urgence et course contre la montre de tous les jours !

-----------------------------

« Venez vite, Eric s’est blessé à la jambe à l’entrepôt »

Vous : « J’arrive ! »

 

Tout part de là. Encore ! La survie des victimes passe toujours par la présence et l'intervention d’un primo-intervenant.

 

Formé ou pas, il faut intervenir !

Si devant la victime, vous ne savez pas quoi faire, appelez le 112 et les assistants de régulation médicale du SAMU vous guideront.

 

 A notre arrivée, on doit se poser les questions suivantes :

- Que s’est-il passé ? Comment s’est-il blessé ?

- Une seule victime ?

- Des dangers persistants ? On va écarter le couteau ou cutter.

- Besoins de renforts ? Peut-être d’autres personnes ou secouristes ?

- Faire alerter.

L’hémorragie massive est une urgence vitale qui doit être stoppée avant tout autre geste de secours.

 

Il faut intervenir :

- Allonger la victime sur le sol et si possible sur une matière isolante pour éviter un refroidissement trop rapide de la victime pouvant conduire à une hypothermie.

- Envoyer quelqu’un donner l’alerte au 112 et ramener la trousse de secours.

- Se protéger avec un linge propre ou des gants vinyle par exemple, de tout contact avec le sang de la victime.

- Appuyer fortement sur le point de sortie de l’hémorragie (sauf si un corps étranger si trouve). En présence d’un corps étranger, on va rapprocher les 2 bords de la plaie pour essayer de réduire l’écoulement de sang sans mobiliser ou retirer le corps étranger.

- Relever légèrement le membre.

- Surveiller la victime en attendant les secours qui ont été appelés.

Attention à la section de membre qui peut également donner lieu à une hémorragie massive.

Il faudra :

- Allonger la victime.

- Arrêter l’hémorragie.

- Alerter le 112.

- Récupérer si vous le pouvez le membre sectionné et le placer dans un sac isotherme ou une ligne pour le protéger.

- Vous pouvez utiliser un kit de section de membre.

Il existe des kits pour la lutte contre les hémorragies massives - damage control qui sont des solutions très intéressantes pour les établissements recevant du public.

Ne pas confondre

- Saignement : Écoulement léger et lent de sang. C’est une urgence relative.

- Hémorragie : Écoulement massif et rapide de sang. Il peut être veineux (en nappe – sang sombre) ou artériel (en jet – sang clair). C’est une urgence vitale.

 

Comment arrêter une hémorragie ?

- Protégez-vous : Assurez-vous de vous protéger vous-même en portant des gants vinyles ou tout autre équipement de protection disponible pour éviter tout contact direct avec le sang de la personne blessée.

 

- Exercez une pression directe : Appliquez une pression ferme directement sur la plaie en utilisant vos mains ou un morceau de tissu propre. Si possible, utilisez un tissu stérile ou un pansement compressif approprié pour aider à arrêter le saignement.

 

- Surélevez la partie blessée : Si la blessure le permet, surélevez la partie du corps qui saigne au-dessus du niveau du cœur. Cela peut aider à réduire le flux sanguin vers la blessure et à ralentir l'hémorragie.

- Maintenez la pression : Continuez à exercer une pression ferme et constante sur la plaie pendant au moins 10 à 15 minutes. Évitez de relâcher la pression pour vérifier si le saignement s'est arrêté, car cela peut perturber la formation du caillot sanguin.

- Utilisez un coussin hémostatique compressif : Si la pression directe ne suffit pas à arrêter l'hémorragie, vous pouvez utiliser un pansement compressif. Enroulez fermement un bandage ou un tissu propre autour de la plaie en exerçant une pression constante. Ne serrez pas trop fort pour ne pas couper la circulation sanguine.

 

- Maintenez la personne au repos et allongée : Encouragez la personne blessée à rester calme et immobile. Le mouvement peut aggraver l'hémorragie et retarder la formation du caillot.

- Appelez les secours : Même si vous parvenez à arrêter l'hémorragie, il est important de contacter les secours médicaux dès que possible ou demander à quelqu'un de le faire. Certaines hémorragies peuvent nécessiter une intervention médicale urgente.

 

Par quel moyen arrêter une hémorragie ?

- Pression directe : Exercez une pression ferme directement sur la plaie avec vos mains nues ou à l'aide d'un tissu propre. La pression directe permet de comprimer les vaisseaux sanguins et de ralentir ou d'arrêter le saignement.

- Élévation du membre : Si possible, surélevez la partie du corps qui saigne au-dessus du niveau du cœur. Cela réduit le flux sanguin vers la blessure et peut aider à contrôler l'hémorragie.

- Pansement ou coussin compressif : Utilisez un pansement compressif pour exercer une pression constante sur la plaie. Enroulez fermement un bandage propre ou un tissu sur la plaie en veillant à ce qu'il soit suffisamment serré pour arrêter le saignement, mais pas au point de couper la circulation sanguine. Un pansement compressif peut être particulièrement efficace pour les saignements abondants ou les blessures aux membres.

- Garrot tourniquet : Dans les cas d'hémorragie sévère et incontrôlable aux membres, l'utilisation d'un garrot tourniquet peut être nécessaire. Un garrot tourniquet est un dispositif qui serre fermement autour du membre blessé pour arrêter complètement le flux sanguin. Il est généralement utilisé lorsque les autres méthodes ne fonctionnent pas ou lorsque l'hémorragie est potentiellement mortelle. Par contre il est utilisé en première attention en cas de nombreuses victimes ou  de corps étranger à l'intérieur de la plaie.

- Bande hémostatique, également connue sous le nom de pansement hémostatique, est utilisée dans des situations où il est nécessaire de contrôler rapidement une hémorragie sévère et difficile à arrêter. Elle est généralement utilisée lorsque d'autres mesures, telles que la pression directe ou les pansements compressifs, ne sont pas efficaces pour contrôler le saignement.

Elles sont appropriées dans la prise en charge des blessures graves ou hémorragies artérielles (Lorsqu'une artère majeure est sectionnée ou gravement endommagée, il peut être difficile de contrôler le saignement uniquement avec une pression directe. Une bande hémostatique peut être utilisée pour exercer une pression supplémentaire sur la plaie et aider à stopper le saignement); les blessures par balles ou traumatismes pénétrants : Les blessures par balles ou les traumatismes pénétrants peuvent provoquer des saignements graves et profonds. L'utilisation d'une bande hémostatique peut aider à contrôler le saignement dans ces situations où une pression directe seule ne suffit pas; lors des intervention chirurgicale ou procédure médicale ou dans des situations d'urgence où les ressources médicales sont limitées : Dans des environnements où les ressources médicales sont limitées, comme lors de situations de catastrophe ou d'événements isolés, l'utilisation de bandes hémostatiques peut être une mesure temporaire pour contrôler l'hémorragie jusqu'à l'arrivée de soins médicaux appropriés.

- Points de pression à distance : Certains points spécifiques du corps peuvent être pressés pour ralentir le flux sanguin vers la blessure. Par exemple, pour une hémorragie au bras supérieur, vous pouvez appliquer une pression sur l'artère brachiale près de l'aisselle en utilisant vos doigts. Cela peut aider à contrôler le saignement en attendant les secours médicaux. Mais ce geste qui n'est plus enseigné ne doit être utilisé que par du personnel formé.

 

Pourquoi est-il important d’arrêter une hémorragie ?

 

- Prévenir une perte de sang excessive : Une hémorragie peut entraîner une perte de sang rapide et importante. Si le saignement n'est pas contrôlé, cela peut conduire à une diminution critique du volume sanguin, entraînant une hypovolémie. L'hypovolémie peut provoquer un choc, une diminution de la pression artérielle, une mauvaise oxygénation des organes et potentiellement mettre la vie en danger.

- Favoriser la formation d'un caillot sanguin : Lorsqu'une hémorragie se produit, le corps tente naturellement de former un caillot sanguin pour arrêter le saignement. En appliquant une pression directe sur la plaie, on favorise la formation du caillot en comprimant les vaisseaux sanguins endommagés. Cela aide à stopper l'hémorragie et à prévenir la perte de sang continue.

- Réduire le risque d'infection : Une plaie ouverte exposée à l'environnement extérieur augmente le risque d'infection. En arrêtant l'hémorragie, on peut également réduire la possibilité de contamination de la plaie par des agents pathogènes présents dans l'environnement.

- Maintenir la fonctionnalité des organes vitaux : Le sang transporte l'oxygène et les nutriments nécessaires au bon fonctionnement des organes. En arrêtant l'hémorragie, on s'assure que le sang est acheminé de manière adéquate vers les organes vitaux, ce qui leur permet de fonctionner correctement.

- Gagner du temps en attendant les secours médicaux : L'arrêt de l'hémorragie permet de gagner du temps précieux en attendant l'arrivée des secours médicaux. Une fois que l'hémorragie est sous contrôle, les secouristes peuvent se concentrer sur d'autres aspects du traitement et de la prise en charge de la personne blessée.

En somme, l'arrêt d'une hémorragie est essentiel pour prévenir une perte de sang excessive, favoriser la formation d'un caillot sanguin, réduire le risque d'infection et maintenir la fonctionnalité des organes vitaux. Cela contribue à la stabilisation de la personne blessée et à l'amélioration de ses chances de survie en attendant une intervention médicale appropriée.

 

Qu’est ce que la triade létale ?

La triade létale, également connue sous le nom de triade de la mort, se réfère à une série de conditions médicales qui peuvent se produire lors de situations d'urgence et qui peuvent conduire à la mort si elles ne sont pas traitées rapidement. Ces conditions comprennent l'hypothermie, l'acidose et la coagulopathie.

- Hypothermie : Il s'agit d'une baisse dangereuse de la température corporelle centrale, généralement en dessous de 35 degrés Celsius. L'hypothermie peut survenir lors d'expositions prolongées au froid ou en cas de perte excessive de chaleur. Elle peut entraîner une diminution du fonctionnement des organes, un ralentissement du métabolisme et un risque accru de fibrillation ventriculaire (une arythmie cardiaque grave). Il faut donc isoler toute victime du sol en utilisant par exemple une couverture de survie.

- Acidose : L'acidose métabolique se produit lorsque le pH du sang devient anormalement bas, généralement en dessous de 7,35. Cela peut être dû à une accumulation excessive d'acide ou à une perte excessive de bicarbonate dans le corps. L'acidose perturbe le fonctionnement normal des cellules et des organes, ce qui peut entraîner une détérioration de la fonction cardiaque, respiratoire et neurologique.

- Coagulopathie : Il s'agit d'un trouble de la coagulation du sang qui se caractérise par une incapacité du sang à former des caillots de manière efficace. Cela peut entraîner une hémorragie prolongée ou une incapacité à arrêter les saignements. La coagulopathie peut être causée par une perte de sang importante, une consommation excessive de facteurs de coagulation ou d'autres conditions médicales sous-jacentes. D'où l'importance d'arrêter toute hémorragie à l'aide d'un des moyens cités ci-dessus.

Ces trois conditions sont interdépendantes et peuvent se renforcer mutuellement. Par exemple, une hypothermie sévère peut entraîner une acidose métabolique et une coagulopathie. De même, une coagulopathie peut entraîner une perte de chaleur accrue et aggraver l'hypothermie. La triade létale est donc une condition critique qui nécessite une intervention médicale immédiate pour stabiliser la personne affectée et prévenir une détérioration ultérieure.

Il est important de noter que la triade létale est souvent associée à des situations d'urgence graves, telles que des traumatismes majeurs, des accidents graves, des interventions chirurgicales prolongées ou des pertes de sang massives. La prise en charge précoce de ces conditions est essentielle pour améliorer les chances de survie du patient.

YLEA vous propose un accès illimité et gratuit à 82 vidéos de gestes d'urgence dont la vidéo Alerter les secours.

 

James IACINO

Infirmier conseil



Auteur .

Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire
M'avertir lorsqu'une réponse est postée