Livraison 24H

La vérification des extincteurs

Dossier sécurité : La vérification des extincteurs



I Généralités


1 Définition


La vérification d’un extincteur, est un constat technique de son état à un instant « T ». Elle permet de savoir si au moment de ce contrôle, l’appareil est opérationnel ou pas. Elle n’est pas une garantie qu’il restera opérationnel dans le temps.


2 Quand fait-on vérifier son extincteur ?


Pour toute entreprise, au minimum une fois par an . Cette vérification est renseignée sur le compte-rendu de vérification du technicien vérificateur, dans le registre de sécurité, et sur une étiquette collée sur l’appareil.


Pour le particulier, dans la mesure ou l’extincteur n’est pas obligatoire au domicile ou dans la voiture en France, cette vérification annuelle est laissée à sa discrétion. Dans ce cas, une vérification au moins tous les 5 ans est un minimum.  En plus, les extincteurs à Co2, doivent être rééprouvés (test de résistance à la pression) tous les 10 ans.


Dans le cas des bateaux de plaisance et des véhicules poids lourds, la vérification annuelle des extincteurs est obligatoire.


3 Qui effectue les vérifications ?


Un « technicien compétent » de l’entreprise ou d’un organisme prestataire, selon le règlement de sécurité des établissements recevant du public (art MS 38, ou le code du travail).


4 Qu’est-ce qu’un technicien compétent ?


Une personne formée reconnue compétente  par son chef d’établissement.


Remarque :


Une inspection visuelle journalière (cela prend 5 secondes) de la présence de l’extincteur sur son support, de la goupille de sécurité avec son plomb, et de la position dans la zone verte de l’aiguille du manomètre pour les appareils à pression permanente, est fortement recommandée, et ne nécessite aucune formation.


Toute anomalie constatée, oblige à une vérification complète de l’appareil.


II En savoir plus sur la vérification des extincteurs



  • Quelles sont les formations qui existent pour les techniciens vérificateurs d’extincteurs ?

  • Il existe un certain nombre de formations privées, qui ne sont pas certifiantes en ce sens qu’elles ne délivrent qu’une attestation de stage.

  • Le centre national de prévention et de protection (organisme privé) délivre après formation, le certificat CFPA Europe « maintenance of portable fire extinguishers » après contrôle des connaissances.

  • L’éducation nationale délivre le seul diplôme d’état français après formation, (ou validation des acquis de l’expérience) le CAP d’agent vérificateur d’appareils extincteurs qui inclus les Robinets d’Incendie Armés (équipés).

  • Sur quels éléments portent les vérifications faites sur un extincteur à pression auxiliaire (mise sous pression au moment de l’emploi)?

  • L’état extérieur de l’appareil (Réservoir, tête, tuyau, lance, diffuseur).

  • L’état intérieur de l’appareil (Réservoir, mécanisme de percussion, tube plongeur, et tube répartiteur de détassement pour la poudre).

  • L’état de la charge de l’agent extincteur, et le pesage du sparklet (cartouche de gaz propulseur) pour vérifier qu’il n’ait pas fui.

  • Sur quels éléments portent les vérifications faites sur un extincteur à


pression permanente (mise sous pression au moment du chargement) ?



  • L’état extérieur de l’appareil (réservoir, tête, tuyau , lance, diffuseur)

  • La pression au manomètre, ou à la valve de contrôle quand elle existe.


( certains manomètres sont équipés d’un petit trou sur leur cadran permettant de glisser une fine tige d’acier qui permet de les remettre à zéro, et de les faire revenir à leur position initiale après. D’autres appareils sont équipés d’une valve permettant de mettre un deuxième manomètre de contrôle) .


Cas particulier des extincteurs à co2


Ils sont obligatoirement à pression permanente, mais comme ce sont des bouteilles de gaz carbonique liquéfié auto-générateur de pression, il suffit de les peser et de retrancher leur tare (poids vide gravé sur le corps). On obtient ainsi tout de suite le poids de leur charge. Attention, ils doivent être rééprouvés (test de résistance à la pression) tous les 10 ans au minimum (contacter votre fournisseur pour cette opération).


 


           Remarques :


Les extincteurs sont des appareils à pression interne.


Un extincteur 6 litres à eau ou à poudre, à pression auxiliaire, passe de la pression atmosphérique équilibrée, à une pression générale dépassant 20 tonnes réparties sur la surface interne de son réservoir au moment de sa mise sous pression en 3 secondes. A ce titre, il faut qu’il soit en parfait état sinon il pourrait éclater. Tout enfoncement du réservoir, bris ou déformation d’un élément de la tête de l’appareil, ou forte oxydation doit réformer l’appareil. En cas de doute, consultez un professionnel.


Il existe une norme française de vérification des extincteurs (NF S 61-919) qui précise les spécificités de vérification et des dates de renouvellement préventif des charges extinctrices.


Les extincteurs doivent être entretenus, et installés dans leur support.


Il est conseillé une inspection visuelle journalière (cela prend 5 secondes) des extincteurs, ne serait-ce que pour savoir si la goupille de sécurité et son plomb sont toujours présents sur la tête de l’appareil, et en plus pour les appareils à pression permanente si l’aiguille du manomètre est dans la zone verte du cadran.


Pour faire vérifier son extincteur, vous pouvez vous adresser au prestataire de votre choix. Sachez tout de même que pour vérifier sérieusement un extincteur à pression auxiliaire, il faut au moins 15 minutes de technicien + son déplacement. Cela ne peut pas être gratuit.


Pour le particulier à la maison, au bout de 5 ans, une possibilité consiste à vider votre appareil (attention s’il est à  poudre, il va salir) en famille dans le jardin (chacun l’actionne en ayant le vent dans le dos)  sur un cageot enflammé dans le barbecue. La famille verra ainsi comment il fonctionne. Faites le ensuite recharger. Parfois, il peut-être moins couteux d’en acheter un neuf. Nettoyez ensuite le barbecue avant toute autre utilisation…...


Dans le cas de départ de feu, l’extincteur ne peut être utilisé qu’avec prudence et si vous n’avez pas la tête dans la fumée. Vous devez impérativement pouvoir évacuer en cas d’insuccès de l’extinction.


 


Alain P.


Métiers de la sécurité.



Auteur .

vous propose : La vérification des extincteurs
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée