Chat Chat Rappel Rappel Laissez-nous un message Rappel
4.7
/5
Retour
Partager

Le bilan de blessure sur le lieu de travail.

La victime de blessure sur le lieu de travail

 

 

Toute blessure doit être supposée grave tant qu'on ne s'est pas assuré qu'elle ne met pas en jeu les différentes fonctions de l'organisme.

Le chef d'entreprise est responsable de la distribution des 1ers secours dans son entreprise (code du travail R.241-39 du code du travail).

Découvrez comment réaliser le bilan complet d'un blessé dans notre article sur Prendre en charge un blessé.

Dès lors que l'alerte est donnée, les personnels SST ou non doivent porter secours. C'est un acte citoyen mais aussi une obligation légale (omission de porter secours).

Chaque entreprise doit disposer de Sauveteurs Secouristes du Travail. Une entreprise peut également disposer dans ses rangs de personnels également sapeurs-pompiers volontaires ou secouristes associatifs, voire d'anciens professionnels de santé comme des ambulanciers. 

C'est une richesse pour un employeur de les connaitre et de pouvoir compter sur ces valeurs ajoutées pour porter les 1ers secours.

En cas d'accident, les 1ers intervenants devront mettre la zone en sécurité, se mettre en sécurité puis porter les 1ers secours. 

On évitera de déplacer la victime sauf si elle se trouve en danger. Le dégagement d'urgence n'est réalisé que lorsque plusieurs conditions sont réunies :

- Danger réel

- Danger immédiat

- Danger vital

Les 1ers secours devront être portés le plus tôt possible. Les secours devront être également contactés dès que possible et un salarié devra les attendre à l'entrée de l'établissement.

 

Les grands gestes sont simples :

 

- Alerte précoce au 112.

- Toute hémorragie devra être immédiatement stoppée.

- Toute victime allongée au sol devra être isolée du contact avec le sol en utilisant par exemple une couverture de survie.

- Toute victime qui ne respire pas devra être massée sans interruption jusqu'à l'arrivée des secours extérieurs.

- Toute victime consciente ou inconsciente devra être surveillée de près. La position latérale de sécurité ne sera réalisée qu'en l'absence de contexte traumatique. 

- En cas d'arrêt cardiaque, faire se relayer les sauveteurs au massage cardiaque toutes les 2 minutes maximum.

A l'issue, ils devront informer la direction des causes supposées de l'accident, du nombre de personnes impactées et blessées, de la nature des blessures et de la suite donnée. Il sera ensuite du rôle du service Hygiène Sécurité Environnement de réaliser un arbre des causes pour identifier réellement le problème et trouver des solutions pour éviter que l'accident ne se reproduise.

La victime sera inscrite sur le registre des accidents du travail obligatoire dans chaque société.

Afin d'être efficace, il est important que chaque salarié soit informé des procédures en cas d'urgence au même titre que celles en cas d'incendie. Ils doivent connaitre leur entreprise et connaitre les moyens de secours qui s'y trouvent.

Lors de séances d'information, il est important de rappeler la localisation :

- Des trousses de secours

- Des défibrillateurs

- Du brancard

- Des accès et voies pompiers.

 

 

Quelle est la conduite à tenir en cas d'accident de travail ?

 

En cas d'accident de travail, il est important de suivre certaines étapes et mesures pour assurer la sécurité de la personne accidentée et fournir une assistance appropriée. Voici la conduite à tenir en cas d'accident de travail :

Sécurisez les lieux : Si possible, assurez-vous que la zone de l'accident est sécurisée pour éviter tout risque supplémentaire. Mettez en place des avertissements, des barrières ou des panneaux de signalisation pour alerter les autres employés et réduire les risques de nouveaux accidents.

Évaluez la situation : Évaluez la gravité de l'accident et les blessures subies par la personne concernée. S'il y a des blessures graves ou une menace immédiate pour la vie, appelez les services d'urgence locaux ou le numéro d'urgence approprié pour obtenir une assistance médicale immédiate.

Apportez les premiers soins : Si vous êtes formé aux premiers secours, fournissez les premiers soins appropriés à la victime dans la mesure de vos compétences. Cela peut inclure l'arrêt des saignements, le maintien de la respiration, l'immobilisation des fractures ou d'autres mesures de secours de base.

Informez l'employeur ou le responsable : Signalez immédiatement l'accident à votre employeur ou à la personne responsable de la sécurité sur le lieu de travail. Ils devront être informés de l'accident afin de prendre les mesures nécessaires pour enquêter sur l'incident, prendre en charge la situation et prévenir de futurs accidents.

Documentez les détails de l'accident : Faites un rapport détaillé de l'accident en notant les circonstances, les témoins, les blessures, les conditions de travail, etc. Ces informations seront importantes pour les procédures ultérieures et les réclamations d'assurance.

Suivez les procédures internes : Suivez les procédures et politiques internes de votre entreprise en matière d'accidents de travail. Cela peut inclure la saisie d'un rapport d'accident, la consultation d'un médecin désigné par l'employeur ou l'accès à des prestations d'indemnisation des travailleurs, le cas échéant.

Offrez un soutien à la victime : Montrez de l'empathie envers la personne accidentée et offrez-lui votre soutien. Assurez-vous qu'elle reçoit les soins médicaux nécessaires et, si possible, facilitez son transport vers un établissement de soins approprié.

Il est important de noter que les procédures spécifiques peuvent varier en fonction de la juridiction et des réglementations locales en matière de santé et de sécurité au travail. Il est essentiel de se conformer aux politiques et aux réglementations en vigueur dans votre région et de consulter les responsables compétents en cas de doute ou d'urgence.

 

Quelles sont les formalités administratives en cas d'accident de travail ?

 

Les formalités administratives en cas d'accident de travail peuvent varier en fonction de la juridiction et des réglementations spécifiques en matière de santé et de sécurité au travail. Cependant, voici quelques étapes administratives courantes qui peuvent être nécessaires :

Déclaration de l'accident : L'employeur ou la personne responsable doit remplir un formulaire de déclaration d'accident de travail. Ce formulaire peut être fourni par l'employeur ou être disponible auprès de l'organisme gouvernemental responsable de la sécurité au travail. La déclaration doit inclure des informations détaillées sur l'accident, les parties impliquées, les témoins, les circonstances et les blessures subies.

Rapport interne de l'entreprise : En plus de la déclaration d'accident, l'employeur peut exiger un rapport interne de l'entreprise. Ce rapport peut contenir des détails supplémentaires sur l'accident, y compris les mesures prises pour prévenir de futurs accidents.

Suivi médical : La personne accidentée peut être tenue de consulter un médecin désigné par l'employeur ou un médecin traitant afin de documenter les blessures, d'établir un diagnostic et de déterminer le traitement approprié. Les résultats des examens médicaux et les certificats médicaux doivent être conservés pour les formalités administratives ultérieures.

Réclamations d'indemnisation des travailleurs : Si l'accident entraîne une incapacité de travail ou des dépenses médicales, la personne accidentée peut avoir droit à des prestations d'indemnisation des travailleurs. Des formulaires de réclamation spécifiques doivent être remplis et soumis conformément aux procédures établies par l'organisme compétent en matière de compensation des travailleurs. Ces formulaires peuvent inclure des informations sur l'accident, les blessures, les traitements médicaux et d'autres détails pertinents.

Suivi et suivi des dossiers : Il est important de conserver tous les documents et dossiers pertinents relatifs à l'accident de travail, y compris les rapports, les certificats médicaux, les formulaires de réclamation et toute autre correspondance liée à l'accident. Ces dossiers peuvent être requis pour les vérifications ultérieures, les enquêtes ou les procédures de révision.

Il est recommandé de se familiariser avec les réglementations spécifiques de votre pays ou de votre région concernant les formalités administratives en cas d'accident de travail. Les autorités gouvernementales compétentes en matière de santé et de sécurité au travail ou les services de ressources humaines de votre entreprise peuvent fournir des informations supplémentaires et vous guider dans les démarches administratives nécessaires.

 

James IACINO

Infirmier conseil

 



Auteur .

Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire
M'avertir lorsqu'une réponse est postée