Livraison 24H
Page d'accueil Ylea accueil / Comment utiliser un défibrillateur ?

Comment utiliser un défibrillateur ?

Partagez

Comment utiliser un défibrillateur ?

 

Dans l’article Que faire en cas d’arrêt cardiaque, nous avons évoqué en complément de l’alerte précoce et du massage cardiaque précoce, l’utilisation d’un défibrillateur. Cet appareil que nous vous présentons ici permet de défibriller électriquement une fibrillation cardiaque. C’est un outil permettant d’augmenter les chances de survie.

Dès la détection de l’arrêt cardiaque, commencez sans tarder le massage cardiaque. Si un défibrillateur se trouve à porter de vue, récupérez-le ou faites-le récupérer et allumez-le. Si aucun défibrillateur n’est à porter de vue, n’arrêtez pas le massage cardiaque et attendez l’assistance de vos proches, de collègues ou des secours. Ils apporteront le défibrillateur. Vous l’avez compris, quel qu’en soit la situation le massage cardiaque est prioritaire et ne doit pas être interrompu ou le moins possible. Le « NO FLOW » (absence de circulation) ou « LOW FLOW » (circulation faible) doivent être les plus courts possible. Une fois le défibrillateur à vos côtés, allumez-le, écoutez et suivez ses consignes. Plus d’informations dans notre article.

L’étape la plus importante lors de l’utilisation du défibrillateur est de l’allumer.

Il vous demandera de coller les électrodes sur la poitrine nue du patient en respectant les schémas de mise en place visibles sur les électrodes, de connecter les électrodes et lancera automatiquement sa procédure d’analyse du rythme cardiaque. Si l’appareil détecte un rythme choquable, il vous dira de choquer. Selon la configuration semi-automatique ou entièrement automatique, soit l’appareil, soit vous devrez enclencher le choc selon le dispositif proposé par le fabricant.

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter pour l’utilisation d’un défibrillateur :

- L’action inopinée. C’est le cas de figure de l’exemple précédent. Vous êtes dans la rue et un passant s’effondre. Vous lui portez assistance.

- Vous êtes un engagé comme citoyen-sauveteur par une des plateformes staying alive ou SAUV-LIFE pour assister une personne en arrêt cardiaque. Les secours peuvent engager plusieurs citoyens sauveteurs à proximité de l’urgence tout en demandant à un ou plusieurs d’entre eux de passer récupérer un défibrillateur.

- Dans le contexte familial, un proche connu avec des problèmes cardiaques dispose d’un défibrillateur à la maison.

- Vous êtes salarié dans un établissement recevant du public ou des salariés, équipé depuis janvier 2022 d’un défibrillateur.

- Vous faites partis d’une équipe de secours associative ou professionnelle et équipé d’un défibrillateur.

Beaucoup de personnes se posent la question du risque légal d’utiliser un défibrillateur semi ou entièrement automatique. Le risque est de 0. Il n’y a aucun risque légal pour l’utilisateur. Il n’y a que des chances de sauver une vie dès lors qu’on a compris qu’un défibrillateur s’utilise en même temps que la réalisation du massage cardiaque, si possible des insufflations mais aussi de l’alerte au 112.

 

Si la victime est un enfant ?

 

Dans le cas où la victime serait un enfant, la procédure de réanimation cardio-pulmonaire est inchangée. La seule différence réside dans le dispositif disponible avec l’appareil :

- Certains défibrillateurs proposent un bouton pour passer d’adulte à enfant, une clé ou des électrodes spécifiques pour les enfants. Si c’est le cas, utilisez-le en suivant les recommandations disponibles sur l’accessoire.

- Si aucun dispositif pédiatrique n’est disponible lorsque vous ouvrez le défibrillateur, utilisez les électrodes adultes. Mais dans ce cas-là, ne suivez pas les instructions visibles sur les électrodes mais placez une électrode au centre du thorax et une au milieu du dos. Les électrodes doivent être au niveau du cœur. 

 

Existe-t-il des précautions d’utilisation du défibrillateur ? Oui

 

- Si la victime est sous la pluie, mettez-la à l’abri et séchez-la.

- Si la victime est allongée sur une surface conductrice, évacuez-la et poursuivez la procédure.

- Éloignez toute source électrique ou d’ondes (téléphone portable par exemple) ou d’oxygène lors de la réalisation du choc électrique

- Ne touchez pas la victime lors du choc électrique. Vous risqueriez d’être électrisé. Si c’est sans danger pour vous, la victime n’aurait pas la puissance destinée à la cardioversion (défibrillation du cœur) rendant le choc inefficace.

- Si la victime porte un patch médicamenteux, retirez-le.

- Si la victime est équipée d’un défibrillateur ou pacemaker implantable, n’en tenez pas compte, c’est que celui-ci n’est plus fonctionnel.

Concernant les modalités d’entretien du défibrillateur, nous ferons prochainement un sujet sur la question mais vous pourrez trouver de nombreux renseignements utiles dans cet article.

 

Comment assurer la maintenance de notre défibrillateur ?

 

Une loi (28/06/2018) et un décret (19/12/2018) précisent les modalités de mise en œuvre et de maintenance des défibrillateurs.

Le propriétaire doit :

- Inscrire son appareil sur le portail GéoDAE

- Il doit mettre en place une procédure de maintenance préventive de son parc d’appareils.

- Les observations et interventions doivent être consignées dans un registre de maintenance

- Un contrôle préventif annuel doit être réalisé.

- Une étiquette de maintenance doit être apposée sur ou à côté du défibrillateur. Cette étiquette formalisée doit contenir l’ensemble des renseignements concernant la maintenance préventive de l’appareil.

L’objectif de ce dispositif est d’assurer l’opérationnalité du parc national des défibrillateurs en vue de sauver des vies.