Livraison 24H
Page d'accueil Ylea accueil / Que faire en cas de traumatisme ?
Que faire en cas de traumatisme ?

Que faire en cas de traumatisme ?

Partagez

Que faire en cas de traumatisme ?

Entorse, luxation, fracture sont des atteintes liées à des traumatismes touchant les os, les muscles et articulations. À la suite de cette blessure un processus inflammatoire va se mettre en place. Ce processus naturel est une réaction de l’organisme face à une agression des tissus mais aussi lors d’infections.

L’inflammation provoque une dilatation des vaisseaux pour permettre un afflux plus important de sang vers les tissus lésés.

Les signes de l’inflammation sont la rougeur, la chaleur, le gonflement et la douleur. La douleur est causée par un engorgement des tissus avoisinants le lieu de la blessure permettant à l’organisme d’amener le nécessaire pour procéder à la réparation.

L’augmentation localisée de volume de liquide dans une partie du corps provoque cette douleur qu’il va falloir soulager.

L’autre problème est le risque d’aggravation en cas de mauvaise manipulation du membre blessé.

La consigne à suivre dès la blessure : Immobiliser le membre avec une seule phrase : Ne bougez pas !

Selon la blessure, elle nécessitera peut-être un avis médical et de l’imagerie. Cette imagerie pourra être décalée dans le temps selon la décision du médecin. En effet, si l’inflammation est trop importante, elle peut dissimuler le traumatisme. Il n’est donc pas rare d’attendre la diminution du processus inflammatoire avant de réaliser l’imagerie.

La gravité du traumatisme va s’évaluer sur 6 critères vasculaires et nerveux :

- Motricité

- Mobilité

- Chaleur

- Coloration

- Sensibilité

- La présence d’un pouls périphérique

Le traitement de l’atteinte traumatique peut être médical ou chirurgical.

Il peut aller d’un simple anti-inflammatoire à des interventions chirurgicales complexes de plusieurs heures.

Concernant les 1ers secours en cas de traumatisme :

  1. Mettez l’atteinte au repos. Demander à la victime de ne pas bouger
  2. Placez si vous le pouvez dans les 15 premières minutes de la blessure du froid
  3. Évaluez l’absence de complications vasculo-nerveuses et évaluez la douleur (0 pas de douleur à 10 une douleur insupportable)
  4. Contactez le centre 15 pour avoir un avis médical
  5. Restez vigilants à ne pas mobiliser accidentellement le membre et risquer d’aggraver la blessure
  6. Pour certaines blessures, le centre 15 vous enverra une ambulance, pour d’autres plus légères, il vous sera proposé soit un traitement personnel soit de consulter votre médecin traitant.

En cas d’intervention des services de secours, pour éviter toute aggravation et soulager la douleur, ils pourront être amenés à mettre en place une écharpe, une attelle ou un dispositif d’immobilisation général.

Les traumatismes peuvent concerner tout l’appareil locomoteur et pour chaque atteinte, un dispositif d’immobilisation sera adapté.

Il ne faut pas oublier que votre pharmacien ou votre infirmière peut-être de bons conseils et faire une évaluation plus précise de votre blessure.  

La prise en charge rapide de la blessure permettra de limiter les conséquences et de soulager la douleur.

IMPORTANT : Si une victime ne répond pas mais respire, elle est inconsciente. Si l’origine de sa perte de connaissance est traumatique ou dans le doute, ne placez pas la victime en PLS et laissez là sur le dos. Mais surveillez-la bien en attendant les secours que vous aurez alerté.