Livraison 24H
Page d'accueil Ylea YLEA / Nouvelle Souche Covid : Dernières Infos en France

Nouvelle Souche Variants Covid : Dernières Infos en France

Partagez
Nouvelle souche, nouvelle variante du virus Sars-Cov-2 - COVID 19.
 

14/02/2021 – Mise à jour des nouvelles concernant la pandémie de COVID

Le fait marquant du moment est la multiplication des réinfections au COVID 19 et la 1ère réinfection en France d’un patient à la souche Sud-Africaine.

Concernant les hôpitaux Français, ils se préparent à une 3ème vague au retour des vacances de Février et commencent à organiser leur gestion de crise. Les opérations de dépistages s’intensifient dans plusieurs départements alors que d'autres départements dont ceux d’outre-mer ont renforcés les interdictions et restrictions.

Selon Santé Publique France 2 225 321 personnes ont reçu leur 1ère dose du vaccin.

Au 13 février 2021 : 3 448 617 de nos concitoyens ont été testés positifs au COVID.

Le comité scientifique a donné son accord pour que les personnes ayant été positives au COVID ne reçoivent qu'une seule dose de vaccins contre les 2 habituellement prescrites.

Le Ministère de la Santé a lancé il y a peu une nouvelle plateforme pour agir contre le virus : https://mesconseilscovid.sante.gouv.fr

Concernant le confinement, cette mesure a grandement été suspendue dans le monde entier pour faire place à de nombreuses restrictions et une surveillance plus étroite.  Le confinement reste néanmoins une possibilité à ne pas écarter.

Au niveau des traitements, le vaccin AstraZeneca continu à faire parler de lui comme vous pourrez le lire dans notre article évoquant ce nouveau vaccin.

Dans le domaine de la recherche médicale, un nouveau spray nasal est à l’étude avec d’excellents résultats selon les 1ères études publiées puisqu’il assurerait un niveau de protection de plus de 90% contre la pénétration du virus ou de ses variants dans l’organisme par voie aérienne.

Enfin quelques toutes petites bonnes nouvelles, le niveau de contagion mondial serait en très légère régression, voir stable et on note également une accélération des vaccinations.  

 

08/02/21 - Mise à jour

Devant l'expansion des variants Britanniques et Brésiliens très contagieux et virulents, le cabinet du ministre de la Santé a émis ce week-end une note urgente.

Elle prévoit le renforcement du dépistage, du tracing (historique des contacts des patients positifs) et de l'isolement. Selon le ministère, les risques de réinfection mais aussi d'affaiblissement du vaccin ne seraient pas exclus comme nous l'annoncions dans notre précédente mise à jour.

Tous les tests PCR positifs doivent être suivis d'un nouveau test dans les 36 heures et il revient au laboratoire d'avertir le patient en cas de résultat positif.

En cas de positivité d’un patient aux variants Anglais ou Brésiliens, leur isolement passe de 7 à 10 jours avec visites et suivis par un professionnel de santé. Un test de sortie d'isolement est également prévu pouvant reconduire l'isolement par tranches de 7 jours en cas de nouveau résultat positif.

Concernant le protocole sanitaire dans les écoles, les mesures ont également été renforcées avec la fermeture des classes et l'isolement de tous les cas contacts (élèves, professeurs et parents) en cas de positivité à l'un des 2 variants.

Une autre consigne datant de la semaine dernière demande à la population en général de ne plus utiliser les masques fabriqués à la maison ou non certifiés et interdit même ces derniers dans les écoles. Le gouvernement recommande en priorité l’utilisation de masques chirurgicaux adaptés aux enfants en raison d’une remise en question de l’efficacité des masques de type UNS1 (lire l’article).

03/02/2021 - Mise à jour des informations en lien avec l’épidémie COVID.

La situation reste précaire. C’est 50% de variants supplémentaires par semaine a annoncé le gouvernement. Au 1er février nous avons presque atteint les 100 000 000 de cas déclarés dans le monde depuis le 31/12/2019 pour un peu plus de 2 000 000 de décès en lien avec ce virus.

Les variants du COVID continuent à évoluer et à muter. Selon les chercheurs, ces mutations sont très défavorables en raison de leurs capacités d’infecter des patients ayant déjà été positifs ou venant d’être vaccinés. En pratique, la nouvelle variante nommée E484K* aurait pour incidence de diminuer la résistance des anticorps face au virus et de 13 fois plus la capacité à s’accrocher à nos cellules pour les infecter.

Après la Grande Bretagne et l’Afrique, c’est au tour du Brésil de voir apparaitre son variant présentant des spécificités similaires à celui de la Grande Bretagne dans sa capacité à infecter plus de monde et plus rapidement.

Concernant les gestes barrières et les moyens de protection, après l’Allemagne et l’Autriche, la Tchécoslovaquie a rendu dans certains domaines le masque FFP2 obligatoire. Leur ministère des finances Tchèque à même émis un mandat annulant les taxes concernant ce type de masque pendant 2 mois. Une bonne initiative à suivre qui permettrait de le rendre plus abordable à tous et partout surtout avec l’explosion des tarifs sur certains sites comme Amazon. YLEA reste quant à lui le fournisseur avec les tarifs parmi les plus bas du marché.

Un masque FFP2 d’ailleurs très plébiscité par les autorités car considéré juste devant les masques chirurgicaux comme le moyen le plus efficace de protection grâce à ses capacités de filtration des particules très fines (0.04 à 1 microns) et son herméticité face à toutes les gammes de masques UNS ou fait maison, aujourd’hui interdits par les autorités. N’hésitez pas à lire notre article sur ce sujet.

Dans les autres actualités, le président de la République s’est engagé à ce que toutes les personnes qui le souhaitent puissent être vaccinées avant l’été. Les chercheurs du monde entier s’accordent pour assurer que les vaccins à disposition sur le marché restent efficaces même s’il semblerait selon les dernières analyses que l’immunité induite ne serait pas aussi forte que cela face aux nouvelles variantes.

Concernant la recherche technologique, la société Paul Boyé située près de Toulouse finie son développement d’un masque « tueur de virus » contre le COVID sur la base d’un modèle FFP2 qu’il a déjà prévu de fabriquer à plusieurs millions d’exemplaires comme nous vous en informions dans notre article sur le Biox.

Le Danemark quant à lui va mettre en place son « coronapas » un permis immunitaire qui autorisera ses possesseurs de se libérer d’un certain nombres de contraintes comme pour voyager, aller au restaurant, sortir dans les stades….

*E pour l’acide aminé du départ – 484 son emplacement – K pour l’acide aminé qu’elle est devenue.

 
Etat des lieux sur la progression de COVID et de sa nouvelle souche VOC-101012/01 (anciennement VUI-202012/01).

Aujourd’hui 5 janvier 2021, le ministre de la Santé a confirmé que malgré les mesures en cours plusieurs patients porteurs de la nouvelle souche apparue en Angleterre ont été détectés sur le sol national.

C’est pour le ministre un fait inquiétant en raison de sa forte capacité de contagion.

Selon le ministère, si la contagion est plus importante, l’état de santé des patients infectés n’a pas évolué par rapport à la souche précédente mais atteindrait les jeunes de manière plus significative.

Les autorités sanitaires confirment également que les techniques de tests en cours restent valables et n’ont pas de raison d’être altérés.  La résistance au vaccin n’est pas non plus remise en cause.

La nouvelle souche :

-          Plus de 20 pays.

-          23 mutations internes.

-          Touche plus les jeunes.

-          Une 3ème souche similaire mais pas identique découverte en Afrique du Sud (501.V2).

-          Pas d’aggravation de la maladie ou de la mortalité.

-          Plus contagieuse (40 à 70%).

Pour lutter contre ce virus, le gouvernement rappelle l’importance des dispositifs en cours :

-          Gestes barrières.

-          Dépistage.

-          Et bientôt vaccination.

VUI : Variant Under Investigation.

VOC : Variant Of Concern.

La différence entre ces 2 termes suit la logique d’enquêter sur la variante d’un virus (VUI) alors que VOC concerne les modifications de cette variante. La VUI faisait état de 17 mutations alors que l’actuelle VOC en totalise déjà 23 pour un même virus. 

La prudence et les gestes barrières restent une priorité.

Depuis Londres au Royaume-Uni et appuyé par l’OMS, le pays a confirmé il y a quelques jours l’émergence d’une nouvelle souche de Sars-Cov-2: Elle est nommée VUI-101012/01 (Variant Under Investigation). La famille des Coronavirus comprend plusieurs types de virus, certains passés à l’Homme, d’autres non. Cette nouvelle souche issue de la 1ère semble être plus virulente que l’autre. Les mesures barrières doivent être renforcés car la transmission serait selon les premières études 40 à 70% plus contagieuse.

Alors que l'infection au COVID 19 reste hors de contrôle, plusieurs pays comme l'Allemagne, l'Angleterre, l'Italie, l'Afrique du Sud, les Pays Bas ont confirmés la présence de cette nouvelle souche sur leurs sols, d'autres pays comme le Danemark ou la France ne l'ont pas confirmé même si le virus peut circuler sur leurs territoires. Certains pays ont renforcé leurs mesures de protection en fermant leurs frontières ou en abattant des élevages de vison. 

Le virus étant un micro-organisme vivant, il est en perpétuelle mutation avec des changements internes qui agissent sur la protéine propre du virus mais aussi sur le mode de fonctionnement et le mode d’agression de l’organisme. Selon les études pratiquées sur les patients positifs, ce COVID-19 a donc varié plusieurs fois et cette dernière variante présente à elle seule près de 17 mutations internes.

Même si ce virus est plus virulent, pour l’instant selon plusieurs sources scientifiques et confirmées par le Ministère de la Santé, cette nouvelle variante n’aurait pas de conséquence sur la mortalité, les tests PCR ou sur les vaccins préconisés.

Il reste en tout cas une nécessité même en ces périodes de fêtes de renforcer l’attention et l’utilisation des moyens de protection comme les gestes barrières.

-          Le port du masque.

-          La distanciation sociale

-          L’hygiène des mains restent primordiaux.

Différence entre Mutation et Variation

Mutation et variation sont liés au processus d’évolution et d’adaptation d’une population ou d’un groupe.

La mutation : Changement naturel, permanent, personnel et spontané interne à la cellule. La mutation entraine un changement de l’ADN. Les raisons de la mutation sont externes.

La variation : Elle cible les différences entre les traits distinctifs d’un organisme par rapport à un autre. La variation permet à l’organisme de s’adapter. A générer des moyens de défense, des moyens de surpasser, de s’adapter aux difficultés et à éliminer les entraves.  La variation est due aux mutations de la séquence ADN.

En synthèse, les facteurs environnementaux agissent donc sur l’ADN qui va muter. Ces mutations vont entrainer des changements de la séquence et donc une altération de l’organisme. C’est la variation d’un organisme par rapport à l’autre.