Livraison 24H
Page d'accueil Ylea accueil / Prendre en charge une victime de malaise.

Prendre en charge une victime de malaise.

Prendre en charge un malaise.

 

« Venez vite, venez vite, Matt a fait un malaise. »

Le malaise englobe de très nombreuses formes et situations allant de situations simples à des problèmes graves.

Un malaise se définit comme un changement de situation dans l’état d’une personne. Ce changement est souvent une dégradation. Celle-ci peut être d’ordre physiologique ou psychologique voir même sociale. Les répercussions psychosomatiques (troubles physiques aggravés ou occasionnées par des troubles psychiques) peuvent être importantes, elles ne sont pas forcément médicales mais sont tout aussi réelles et à prendre en compte.

Faire un malaise c’est se sentir mal à l’aise. Et ce, quelque en soit la cause.

Faire un malaise n’est jamais simple ou pas grave. C’est un malaise, une situation médicale qu’il faut évaluer et traiter.

Les signes d’un malaise sont très nombreux.

En fonction de vos compétences et expériences il va être différent d’en apprécier les conséquences et d’en juger la gravité. Mais par contre il va être primordial de les repérer.

« Venez vite, venez vite, Matt a fait un malaise. »

Vous et moi : « On arrive ! »

Et oui tout commence par là. En cas de malaise ou d’accident, la 1ère chose à faire que l’on soit formé ou pas c’est d’intervenir. Pas d’intervenant = pas de chance de survie.

 

Il y a 4 grandes parties à la prise en charge de la victime d’un malaise :

 

- 1 / La sécurité doit répondre à plusieurs questions : Que s’est-il passé ? Existe-t-il un danger pour moi ou pour les autres ? Ai-je bien les équipements de protections nécessaires (triangle de sécurité voiture, gilet de sécurité jaune pour voiture, extincteur ABC 2kg, trousse de secours voiture, gants anti-coupure, …) ? Ai-je bien trouvé toutes les victimes ? Ai-je besoin de renfort et de quel type ?

 

- 2/ Le bilan d’urgence répond à la question de l’urgence vitale et à la nécessité de mettre en œuvre des gestes d’urgence. La victime saigne t‘elle (hémorragies massives) ? Respire t’elle (l’air passe t’il bien ? la respiration est-elle bien présente ?) ? Le cœur bat il (présence d’un pouls) ? la victime est-elle consciente ? La victime est-elle dans le froid ou dans le chaud ? En cas de problème selon le tableau suivant, les gestes d’urgence seront immédiatement appliqués et les secours demandés.

Je vois

Oui

Non

Elle saigne

J’arrête par tous les moyens le saignement

Je passe à la suite

L’air passe, il n’y a pas de bruits quand la victime respire.

Je passe à la suite

Je penche la tête en arrière et je vérifie l’absence d’obstruction*

Le thorax de la victime se soulève t’il ?

Je passe à la suite

Je mets en œuvre les techniques de secourisme.

La victime a-t-elle un pouls à la carotide ?

Je passe à la suite

Je débute la réanimation cardio-respiratoire.

La victime parle t’elle ? Réponds t’elle à mes questions ? Réagit à mes stimulations ?

Je passe à la suite

Je la mets en position latérale de sécurité si elle respire et qu’elle a un pouls.

Elle est sur le sol froid ?

Je la couvre en m’assurant de l’isoler du sol

Je passe à la suite

Elle est dans un environnement très chaud ?

Je la sors et je la mets à l’air frais en m’assurant de l’isoler du sol

Je passe à la suite

*Attention aux aménagements des techniques en présence du risque de COVID. Reportez-vous aux dernières recommandations.

 

 

- 3 /La plainte de la victime : Répond à la question de ce qu’a la victime. Les informations sont issues de 3 sources : Ce que je vois / Ce que la victime me dit / Ce que les proches ou témoins me disent.

Dans cette partie là on va rechercher tous les signes, toutes les plaintes de la victime.

 

Partie

Signes

Action isolée

Action secouriste

Voies aériennes (bouche, gorge, trachée)

J’ai du mal à avaler, ça fait du bruit quand je respire, j’étouffe, j’ai du mal à respirer…

Assoir, ne pas faire d’effort et aller à la suite

Mener les actions selon vos compétences et formations

-  Libération des voies respiratoires

Système respiratoire

Je me sens oppressée, j’ai du mail à respirer, j’étouffe…

Assoir, ne pas faire d’effort et aller à la suite

Mener les actions selon vos compétences et formations

-  Bilan de la fonction respiratoire

-  Recherche des signes de détresse

-  Fréquence respiratoire

chiffrée et qualité

Système circulatoire

J’ai mal au thorax, je me sens oppressé, j’ai des palpitations…

Allonger sauf problème respiratoire, ne pas faire d’effort et aller à la suite

Mener les actions selon vos compétences et formations

-  Bilan de la fonction circulatoire

-  Recherche des signes de détresse

-  Fréquence cardiaque / Pression artérielle / Tempes de recoloration cutanée / Oxymétrie

Système neurologique

Je ne me sens pas bien, j’ai mal à la tête, j’ai des vertiges, je sans que je vais faire un malaise…

Allonger sauf problème respiratoire, ne pas faire d’effort et aller à la suite

Mener les actions selon vos compétences et formations

-  Bilan de la fonction neurologique

-  Recherche des signes de détresse

-  Glycémie / Etat des pupilles / Recherche de la perte de connaissance ou déficit...

Environnement

J’ai envie de vomir, je ne me souviens plus de ce qu’il s’est passé, j’ai froid, j’ai chaud, j’ai des frissons, j’ai mal au ventre, j’ai a diarrhée, j’ai vomit, ça me brule …

Allonger sauf problème respiratoire, ne pas faire d’effort et aller à la suite

Mener les actions selon vos compétences et formations

-  Recherche des signes de détresse

-  Prise de température / Recherche des signes de déshydratation / Recherche de douleur.

 

 

Une fois ce que vous avez listé les plaintes observées, décrites et les informations des tierces personnes, ce ne sera pas suffisamment complet pour appeler le 112.

 

Pour chaque plainte (douleur, déficit) il faudra rechercher :

- Origine : Comment est-ce survenue ? Etait-ce d’installation brutale ou dans la durée ?

- Provoqué par : Qu’est ce qui a provoqué cela ?

- Qualité : Ça pique ? Ça brule ? Ça tire ? Ça comprime ?

- Région : Où est la douleur ? Montrer-la moi avec le doigt ?

- Sévérité : Entre 0 (pas mal) et 10 (souffrance extrême) à combien estimez-vous la douleur ?

- Temps : Depuis combien de temps / quelle heure cela dure t’il ?

Pour faire votre bilan, vous pouvez également vous doter de pack de bilan pour secouristes et ambulanciers.

Et enfin pour parfaire votre bilan de Matt, prendre quelques renseignements très utiles comme :

- Les antécédent médicaux, chirurgicaux, psychologiques, sociaux.

- L’historique médical.

- L’heure du dernier repas

- Les allergies.

- Les antécédents d'hospitalisations.

- Les traitements en cours ou prises de médicaments mêmes occasionnelles.

- Les voyages récents surtout à l’étranger.

- Le suivi des vaccinations.

Voila, vous avez tout pour appeler le 112 et faire une photo de ce qu’il se passe à l’assistant de régulation médicale qui va vous prendre en ligne et la grande majorité des questions que le médecin qui va vous poser. Il pourra vous demander de réaliser des actions et surtout d’assurer :

 

- 4/ La surveillance

Le temps qu’un proche, qu’une ambulance ou que le médecin arrive, il vous sera demandé de rester à proximité de la victime, de la couvrir et de la surveiller. Surveiller que son état ne s’aggrave pas en lui reposant quelques questions dont on surveillera l’évolution : Amélioration, stationnaire, aggravation.

 

Matt a été pris en charge, il va aller voir le médecin et on lui souhaite un prompt rétablissement.

Merci à vous de lui être venu en aide

 

                                                ---------------------------------------------------

 

Que dit la Loi ?

Code pénal - Article 223-6  - Article 223-6 Modifié par LOI n°2018-703 du 3 août 2018 - art. 5

Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours. Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende lorsque le crime ou le délit contre l'intégrité corporelle de la personne mentionnée au premier alinéa est commis sur un mineur de quinze ans ou lorsque la personne en péril mentionnée au deuxième alinéa est un mineur de quinze ans.

 

Vous souhaitez vous former aux 1ers secours : Contactez l’union départementale des sapeurs pompiers ou les associations de secourisme de votre département.

 

Vous souhaitez devenir bon samaritain même sans être formé : Rejoignez les volontaires sur https://sauvlife.fr/

 

James IACINO

Infirmier conseil



Auteur .

vous propose : Prendre En Charge Une Victime de Malaise.
Les commentaires des internautes
Ajouter un nouveau commentaire

M’avertir lorsqu’une réponse est postée